22.09.21
20:05

Après l'évacuation de 1.400 personnes d'Afghanistan, quel bilan tirer de l'opération Red Kite ?

La Défense tire aujourd'hui le bilan de l'opération Red Kite, qui a permis l'évacuation d'Afghanistan de près de 1.400 ressortissants belges et ayants-droit après la prise de pouvoir des talibans le 15 août dernier.

L'opération est jugée comme une réussite par l'armée belge, mais aussi comme une course contre-la-montre qui était loin d'être évidente pour les forces belges.

Pa railleurs, il reste un peu moins de 500 personnes à évacuer. 480 exactement. Tel est le nombre de personnes que la Belgique doit encore évacuer d’Afghanistan, a confirmé depuis New York, Sophie Wilmès, notre ministre des Affaires étrangères. 

Présente à New York, où elle assiste à l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, Sophie Wilmès a expliqué que ce chiffre était divisé en catégories. Sur les 480, 260 personnes sont de nationalité belge ou ont la double nationalité. 

Soixante-trois personnes figurent dans une autre catégorie, avec des profils différents mais qui ont un engagement politique, civil ou culturel et se trouvent dans une situation à risque depuis la prise de pouvoir des talibans. 

D’autres sont des locaux qui ont travaillé avec des Belges. Si certains ont émis le souhait de rester sur place, les options pour ceux qui veulent partir sont minces. Ils peuvent le faire par voie terrestre, option déconseillée par les Affaires étrangères, ou par des vols via le Qatar.

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article