23.11.21
16:11

Les Belges ont du mal à lâcher leur GSM, les résultats du week-end de l'attention au volant sont connus

Les résultats du premier « Week-end de l'attention au volant » organisé à l'échelon national confirment malheureusement que beaucoup de conducteurs prennent le volant sans être suffisamment attentif.

Lors des contrôles ciblés de la Police Fédérale de la Route effectués les 20 et 21 novembre derniers, 185 conducteurs ont été surpris en train d'utiliser leur GSM au volant. Il semble que le besoin d'être joignable même en voiture soit irrésistible pour certains conducteurs. La distraction au volant représente pourtant un grand danger !

Les résultats indiquent qu'il reste beaucoup de travail pour faire changer les mentalités des usagers de la route. La conduite d'un véhicule et l'utilisation d'un GSM ne font en effet pas bon ménage.

Cette première édition du « Week-end de l'attention au volant » était en quelque sorte un test pour les différents services de la Police Fédérale de la Route, qui réitérera certainement cette action à l'avenir. À partir de 2022, la Police de la Route collaborera avec les zones de la Police Locale afin de mettre sur pied, deux fois par an, un week-end d’action national, en vue d'une présence maximale sur les autoroutes et les routes locales.


225 conducteurs distraits au volant

Lors de cette action de contrôle, 185 infractions liées à l'utilisation du GSM au volant ont été constatées. Les contrevenants étaient des conducteurs de voitures (141), de camions (29) et de camionnettes (21). Ceux-ci étaient manifestement en train de téléphoner sans kit mains libres, d'envoyer un message avec leur GSM à la main ou même, dans certains cas, de regarder des vidéos.
 
Une quarantaine d'autres infractions liées à la distraction au volant ont également été constatées. Certain(e)s ont été surpris(es) en train de manger, de se raser, de lire un livre, de se maquiller... soit autant d'activités empêchant de garder son attention sur la route.

Lorsqu'une infraction liée à la distraction au volant est constatée, le conducteur concerné est mis en retrait de la circulation. Si une telle mesure rend les contrôles fastidieux, elle permet également d'attirer directement l'attention du contrevenant sur les dangers de son comportement.

Comme toujours, la Police de la Route a également été attentive aux autres types d'infractions lors de cette action de contrôle (vitesse, conduite sous influence, port de la ceinture, documents...). Par conséquent, en plus des infractions liées à la distraction, quelque 527 PV ou perceptions immédiates ont été dressés et 4 retraits de permis ont été effectués.


Volant en main, GSM éteint

La Police Fédérale de la Route insiste sur le fait que l'usage du GSM au volant représente une source de distraction énorme pouvant entraîner des accidents graves. Tout conducteur qui n'est pas suffisamment attentif à la route représente un danger pour lui-même et pour les autres usagers. Alors si vous prenez le volant, lâchez votre smartphone !

Partager cet article

En lien avec l'article