14.11.21
13:58

La Syrie reçoit près de deux millions de doses de vaccin contre le Covid-19

La Chine a fait don dimanche d'un demi-million de doses de vaccin contre le coronavirus à la Syrie, portant à près de deux millions les doses reçues en une semaine par le pays, qui enregistre l'un des taux de vaccination le plus faible au monde et une hausse alarmante des cas. 

Damas avait déjà reçu la semaine dernière plus de 1,3 million de doses du vaccin chinois Sinovac dans le cadre du programme Covax, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

"La Chine a fait don de 500.000 doses de vaccin Sinopharm", a annoncé dimanche le ministre de la Santé Hassan Ghabach aux journalistes.

Selon l'ambassadeur de Chine à Damas Feng Biao, il s'agit du troisième don chinois, qui porte à 800.000 le nombre de doses de Sinopharm fournies par Pékin, un allié du régime de Bachar al-Assad.

Selon le ministre de la Santé, le nombre de personnes vaccinées grâce à ce programme s'élève à plus de 600.000. Il a appelé la population à se faire vacciner au plus vite alors que les cas augmentent dans le pays.

La représentante de l'OMS en Syrie Akjemal Magtymova a exprimé l'espoir, dans un tweet dimanche, de voir la campagne de vaccination s'accélérer avec l'arrivée des nouvelles doses "pour atteindre l'objectif de 20% de la population fin 2021".

Le 27 octobre, le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, Martin Griffiths, s'était alarmé d'une résurgence du Covid-19 en Syrie, et souligné que le taux de vaccination demeurait sous les 2%.

Plus de 46.000 cas ont été signalés depuis le début de l'épidémie dans les zones tenues par le régime, dont 2.661 décès selon les autorités, mais les médecins et les ONG estiment que le chiffre réel est bien plus élevé.

Dans les régions tenues par les rebelles à Idleb (nord-ouest), plus de 90.000 cas et 2.000 décès ont été recensés.

Cette région a reçu 686.000 doses de vaccin Astrazeneca et Sinovac via la plateforme Covax, a dit à l'AFP le directeur de la Santé de la région, Salem Abdane. Jusqu'à présent, 77.000 personnes ont été vaccinées selon lui dans cette région où les établissements de soins sont débordés.

Dans les zones du nord-est du pays sous administration kurde, qui reçoivent les vaccins via Damas, on dénombre 37.000 cas dont quelque 1.500 décès. Quelque 40.000 personnes y ont déjà été vaccinées, a indiqué à l'AFP un responsable local.

Partager cet article

En lien avec l'article