22.10.21
21:23

"Si Jürgen Conings s'était appelé Mustafa, je pense que les choses se seraient déroulées autrement"

Le PS a demandé vendredi au parlement d'examiner au plus vite les propos du président du comité R, Serge Lipszyc, qui accuse une volonté de favoriser l'extrémisme, plus particulièrement l'extrême-droite, dans certaines strates de l'État.

"Des propos d'une grande gravité, plus encore s'ils sont étayés. Ils appellent un examen urgent au Parlement", a affirmé sur Twitter le chef de groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej, qui réclame la réunion dans les plus brefs délais de la commission de suivi des comités P et R.

Dans un entretien accordé au magazine Wilfried, le président du comité de suivi des services de renseignement a ciblé de nombreux éléments dans le dossier du militaire d'extrême-droite, Jürgen Conings, qui mettent en cause aussi bien l'absence de réaction face à la menace qu'il constituait, que la traque dont il a fait l'objet.

"Si Jürgen Conings s'était appelé Mustafa, je pense que les choses se seraient déroulées autrement. Un certain nombre d'éléments permettent de croire que dans les différentes strates de l'Etat belge, il y a une volonté de favoriser les mouvements extrémistes, notamment d'extrême-droite", a assuré M. Lipszyc dans les colonnes de Wilfried.

Partager cet article

En lien avec l'article