21.10.21
17:07

Les indépendants qui perdent un proche auront aussi droit à une allocation

Une nouvelle aide vient d'être annoncée aux indépendants. Ceux qui perdent un conjoint, un cohabitant ou un enfant auront droit à une allocation de 86 euros par jour, pour une durée de dix jours maximum, comme pour les salariés.

Une mesure prise à l'initiative du ministre Clarinval et qui est budgétisé à environ trois millions d'euros par an pour l'ensemble des indépendants.

Pour recevoir l'allocation, les indépendants devront faire appel à leur caisse d'assurances sociales et remplir différents documents.

 

Voici les mesures en place pour les salariés en Belgique:

Conjoint

Vous recevez pour le décès de votre conjoint: 10 jours ouvrables (1), dont trois jours ouvrables à prendre dans la période commençant le jour du décès et se terminant le jour des funérailles et sept jours ouvrables à choisir librement dans l'année qui suit le jour du décès. Il est possible de déroger aux deux périodes au cours desquelles ces jours de travail doivent être pris, à votre demande et avec l'accord de votre employeur.

Enfants

Vous recevez:

  • pour le décès de votre enfant naturel ou adoptif ou celui de votre conjoint : dix jours ouvrables (1), dont trois doivent être pris dans la période qui commence le jour du décès et se termine le jour des funérailles et sept jours ouvrables à choisir librement dans l'année qui suit le jour du décès.  Il est possible de déroger aux deux périodes au cours desquelles ces jours de travail doivent être pris, à votre demande et avec l'accord de votre employeur. 
  • pour le décès de l’enfant que vous accueillez (ou votre conjoint) en tant que famille d’accueil dans le cadre d'un accueil familial de longue durée au moment du décès ou dans le passé : 10 jours ouvrables (1), dont trois jours ouvrables à prendre dans la période commençant le jour du décès et se terminant le jour des funérailles et sept jours ouvrables à choisir librement dans l'année qui suit le jour du décès. Il est possible de déroger aux deux périodes au cours desquelles ces jours de travail doivent être pris, à votre demande et avec l'accord de votre employeur. 
  • Pour le décès de l’enfant que vous accueillez (ou votre conjoint) en tant que famille d’accueil dans le cadre d'un placement familial de courte durée au moment du décès : 1 jour ouvrable 

Parents 

Vous recevez:

  • Pour le décès de votre père, de votre mère, de votre beau-père, du second mari de la mère, de la belle-mère, de la seconde femme du père, de votre belle-fille, de votre gendre ou de leur conjoint : quatre jours ouvrables dont trois jours ouvrables à prendre dans la période commençant le jour du décès et se terminant le jour des funérailles et un jour ouvrable à choisir librement dans l'année qui suit le jour du décès. Il est possible de déroger aux deux périodes au cours desquelles ces jours de travail doivent être pris, à votre demande et avec l'accord de l'employeur. 
  • Pour le décès de votre père d'accueil ou de votre mère d'accueil dans le cadre d'un accueil familial de longue durée au moment du décès : quatre jours ouvrables, dont trois à prendre dans la période commençant le jour du décès et se terminant le jour des funérailles et un jour ouvrable à choisir librement dans l'année qui suit le jour du décès. À votre demande, il est possible de déroger aux deux périodes au cours desquelles ces jours de travail doivent être pris, à condition que l'employeur soit d'accord. 
  • pour le décès d’un parent ou allié à quelque degré que ce soit de vous ou de votre conjoint (**), habitant sous le même toit: 2 jours ouvrables 
  • pour le décès d’un parent ou allié au deuxième ou troisième degré de vous ou de votre conjoint (**), n’habitant pas sous le même toit: 1 jour ouvrable 

 

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article