20.10.21
14:55

Les Etats-Unis prêts à vacciner les enfants de 5 à 11 ans dès novembre

Les Etats-Unis se préparent activement à pouvoir commencer dès le mois prochain la vaccination contre le Covid-19 de 28 millions d'enfants américains âgés de 5 à 11 ans avec le remède de Pfizer, lorsque l'autorisation aura été donnée par les autorités sanitaires.

"Nous serons prêts à commencer les injections dans les jours qui suivront une recommandation finale", a écrit la Maison Blanche dans un communiqué. 

Deux agences de santé doivent d'abord se prononcer.

Un comité consultatif de l'Agence américaine des médicaments (FDA) étudiera les données fournies par Pfizer mardi prochain. La FDA devra ensuite officiellement autoriser le vaccin pour cette tranche d'âge.

Puis un comité d'experts des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) se réunira les 2 et 3 novembre, et les recommandations précises de cette agence fédérale sur les modalités d'administration des doses devraient suivre très rapidement après cette date.

"Dès que la FDA aura autorisé le vaccin, soit la première étape du processus, nous commencerons à expédier (...) environ 15 millions de doses dans tout le pays", a déclaré lors d'un point presse Jeff Zients, le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison Blanche. 

Le gouvernement américain a assuré que les Etats-Unis s'étaient procuré assez de doses pour vacciner les 28 millions d'enfants de cette tranche d'âge.

Ces derniers pourront recevoir leurs injections dans plus de 25.000 cabinets de pédiatres et d'autres médecins, dans des hôpitaux pédiatriques, des dizaines de milliers de pharmacies mais aussi dans certaines écoles, a précisé l'exécutif. 

L'emballage des vaccins a été modifié pour être plus facile à utiliser par des petites structures, avec des paquets de 10 flacons (contenant chacun 10 doses). Le gouvernement fournira également les équipements nécessaires aux injections, y compris des aiguilles plus petites que celles utilisées pour les adultes.

 

Campagne d'information 

"Nous savons que des millions de parents attendent les vaccins contre le Covid-19 pour cette tranche d'âge", a déclaré Jeff Zients.

Selon un sondage de la Kaiser Family Foundation fin septembre, parmi les parents ayant un enfant entre 5 et 11 ans, environ un tiers déclarait qu'il le vaccinerait dès que possible. Un autre tiers disait qu'il attendrait avant de prendre une décision, et un quart qu'il ne le ferait pas vacciner.

"Nous préparons une campagne d'information publique nationale pour que les parents reçoivent les informations sur le vaccin", a précisé le médecin-chef des Etats-Unis, Vivek Murthy. Des forums seront notamment organisés.

L'alliance Pfizer-BioNTech avait déposé une demande d'autorisation en urgence de son vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans début octobre.

Cette demande s'appuie sur des essais cliniques sur plus de 2.000 enfants de 5 à 11 ans. Les entreprises ont indiqué que le vaccin était bien toléré et déclenchait une réponse immunitaire "robuste", "comparable" à celle observée chez les 16 à 25 ans.

Le dosage a été adapté à 10 microgrammes par injection, contre 30 microgrammes pour les groupes plus âgés.

Le vaccin peut être stocké jusqu'à 10 semaines à une température de réfrigérateur standard.

Les plus jeunes présentent moins de risques de développer des cas graves du Covid-19, mais peuvent malgré tout tomber malades et participer à la transmission du virus au sein de la population.

Quelques centaines de mineurs sont décédés du Covid-19 depuis le début de la pandémie aux Etats-Unis, selon les chiffres des CDC.

En Israël, les enfants âgés de 5 à 11 ans risquant des complications graves liées au Covid-19 peuvent déjà être vaccinés depuis le 1er août avec Pfizer, en vertu d'une "autorisation spéciale".

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article