17.09.21
15:19

Le pétrole reprend son souffle, forte hausse sur la semaine

Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi mais restaient en hausse marquée sur la semaine, les perturbations de la production aux Etats-Unis et la demande vigoureuse ayant redonné des couleurs au marché de l'or noir.

Vers 12H45 GMT (14H45, HB), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 75,49 dollars à Londres, en baisse de 0,24% par rapport à la clôture de la veille. A New York, le baril de WTI pour octobre cédait 0,40% à 72,33 dollars.

Sur la semaine, le Brent montait de 3,52% et le WTI de 3,74%. Mercredi, la référence européenne avait atteint 76,13 dollars et l'américaine 73,14 dollars, des plus hauts depuis début août.

"Il y a clairement quelques prises de profits parce que nous sommes passés à un cheveu des plus hauts de l'été mercredi", commente Craig Erlam, analyste chez Oanda. La perturbation de la production du Golfe du Mexique par l'ouragan Ida, qui a duré plus longtemps que prévu, a compensé la hausse des extractions décidée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés (Opep+).

"Même si ces perturbations de la production sont temporaires, car les plateformes américaines vont redémarrer et l'Opep+ va continuer d'ouvrir le robinet, l'équilibre entre offre et demande devrait se resserrer d'ici la fin de l'année", commente Han Tan, analyste chez Exinity.

"Les prix du pétrole devraient donc être soutenus, tant que le variant Delta ne prend pas de l'ampleur et que la reprise mondiale ne pâlit pas", estime-t-il.

Partager cet article

En lien avec l'article