12.09.21
21:12

Ukraine: trois soldats tués, dix blessés dans l'Est séparatiste

Trois soldats ukrainiens ont été tués et dix autres blessés sur la ligne de front avec les séparatistes prorusses dans l'est du pays pendant le weekend, a indiqué l'armée dimanche dans un communiqué.

Selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, au moins 53 soldats ukrainiens ont été tués depuis le début de l'année contre un total de 50 l'année précédente. Du côté des séparatistes plus de 30 combattants ont été déclarés morts depuis janvier. 

Deux soldats ont été tués et dix autres blessés samedi alors que les rebelles ont tiré sur les positions ukrainiennes à l'aide de systèmes d'artillerie de gros calibre et de lance-grenade et les ont bombardées avec des mines lancées depuis des drones, a précisé l'armée.

Dimanche, un troisième militaire a été tué par des tirs ennemi, selon un communiqué séparé publié dans la soirée. 

La plupart des attaques samedi et dimanche ont eu lieu dans la région de Donetsk, selon le communiqué.

L'Ukraine est en conflit depuis 2014 avec les séparatistes des régions de Donetsk et de Lougansk, une guerre qui a éclaté peu après l'annexion par la Russie de la péninsule de Crimée et qui a fait plus de 13.000 morts.

La Russie a toujours affirmé ne pas armer les séparatistes, malgré les nombreux éléments faisant état de l'envoi d'hommes et d'armes pour les soutenir.

Après une trêve largement respectée dans la deuxième moitié de 2020 entre Kiev et les séparatistes, les tensions sont montées d'un cran cette année entre l'Ukraine et la Russie avec notamment des manoeuvres de Moscou impliquant près de 100.000 soldats russes aux frontières ukrainiennes.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé vendredi qu'une invasion russe de son pays était possible. "Une escalade puissante de la part de la Russie, c'est la pire chose qui peut arriver. Malheureusement, un tel risque existe", a-t-il déclaré lors d'un forum international à Kiev. 

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article