31.08.21
08:04

"Je préfère la fuite des cerveaux que les cerveaux décapités"

Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, était l'invité de Martin Buxant.

Sammy Mahdi est revenu sur la situation en Afghanistan et l'opération "Red Kite" qui a permis d'évacuer plus de 1.200 personnes. Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration explique que 114 belgo-afghans sont encore en Afghanistan. Un groupe qui est composé de personnes qui n'ont pas pu être évacuées et d'autres qui ont décidé de rester. La situation sur place est en cours d'analyse pour déterminer comment ils peuvent être rapatriés.

Le secrétaire d’État a également abordé la politique d’accueil de réfugiés en Belgique et en Europe. Il appelle à une réforme au niveau européen.

"La manière, dont on travaille aujourd'hui, n'est pas la bonne. Il faut un screening à la frontière. Il faut des frontières européennes renforcées qui permettront de contrôler chaque personne qui entre en Europe. L'Europe ne doit pas se barricader, mais le constat actuel est que deux tiers des demandeurs d'asile font un déplacement inutile. Ce sont des gens qui font le voyage pour au final avoir une réponse négative. Et pour les vrais réfugiés, il faut une solidarité partagée."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans la vidéo ci-dessus.

Partager cet article

En lien avec l'article