30.08.21
19:11

Wallonie et secteur de la construction réunis pour reconstruire après les inondations

Les inondations dramatiques du mois de juillet restent dans toutes les mémoires et l'heure est à la reconstruction.

Le ministre-président de la Wallonie, Elio Di Rupo, les vice-présidents et ministres de l’Économie et de l’Emploi et de la Formation, Willy Borsus et Christie Morreale, ont réuni ce lundi 30 août, les 10 principales entreprises de la construction installées en Wallonie.

 

Le but ? Pallier le manque de main d'oeuvre

L’objectif de cette rencontre était de trouver une solution au manque de main d’œuvre auxquels les entreprises de la construction font face et seront confrontées dans le cadre de la reconstruction des zones inondées. La problématique de la pénurie de main d’œuvre dans le secteur de la construction est aujourd’hui une réalité alors qu’il s’agit d’un secteur crucial au regard notamment des enjeux climatiques, économiques et sociaux.

De nombreuses actions sont mises en œuvre par les pouvoirs publics et le secteur privé pour attirer les candidats vers ces métiers présentant une gamme de compétences et de débouchés très diversifiés.

 

50.000 immeubles dans le besoin

Suite aux terribles inondations qui ont frappé la Wallonie en juillet dernier, ce sont près de 50.000 immeubles qui doivent désormais être restaurés ou reconstruits auxquels s’ajoutent les commerces et entreprises et les infrastructures telles que les bâtiments publics, les routes, les ponts ou les berges de cours d’eau. Les besoins de main d’œuvre vont donc être colossaux et cette problématique va se poser avec d’autant plus d’importance.

Cette pénurie de main d’œuvre va constituer un très grand défi pour nos entreprises qui doivent jouer un rôle déterminant pour la reconstruction dans les zones sinistrées.

Le Gouvernement entend prendre des mesures complémentaires pour permettre à ces entreprises de trouver des candidats à l’emploi et permettre aux travaux de reconstruction des zones sinistrées de se dérouler le plus rapidement possible.

Le Gouvernement s’associera au secteur privé pour qu’ensemble, ils trouvent rapidement des solutions concrètes pour résoudre cette importante question de pénurie de main d’œuvre. Une nouvelle réunion avec le secteur de la construction aura lieu dans les prochaines semaines. Le Gouvernement wallon sollicitera également le Gouvernement fédéral pour qu’ils contribuent à travers ses propres compétences à faciliter la mise en œuvre des solutions nécessaires. .

Pour rappel, le secteur de la construction, avec 41 fonctions, est le plus représenté dans les métiers en pénurie. 2152 offres d’emploi à pourvoir sont actuellement diffusées sur le site du FOREM pour travailler dans plusieurs entreprises wallonnes.

Partager cet article

En lien avec l'article