17.08.21
18:56

Quel premier bilan de l'été pour les tours opérateurs belges ?

La pandémie continue de perturber le secteur du voyage.

Les vacances d’été ne sont pas encore terminées, mais les premiers bilans ne sont pas positifs. Les tours-opérateurs et agences de voyages sont encore loin de leur chiffre d’affaires d’avant la crise.

"En 2019, on faisait 70 à 75% de plus",

nous a indiqué le porte-parole de l'Association belges des tours-opérateurs Pierre Fivet.

Parmi les destinations internaitonales les plus en vogue pour les Belges, on retrouve, comme souvent, la France, l'Espagne ou la Grèce. Avec tout de même une différence importante cette année: le last minute est privilégié en raison des conditions de voyages imposées par les autorités.

Cependant, si les professionnels du voyage semblent souffrir de la crise sanitaire pour les départs à l'étranger, la Flandre enregistre cette année 12% des réservations de logements en plus qu'en 2019. De son côté, la Wallonie a affiché un taux d'occupation moyen de ses hébergements cet été de 77%.

Contrairement aux autres Régions, Bruxelles souffre et n'a enregistré en juillet qu'un taux d'occupation de 24%, alors qu'il était de 80% en 2019.

"Les baisses de chiffre d'affaires sont encore de plus de 70% dans le secteur, il n'y a pas de reprise",

a déclaré Rodolphe van Weyenbergh, secrétaire général de la Brussels Hotels Association.

 

Reportage: Romain Mayez
LN24

Partager cet article

En lien avec l'article