11.08.21
03:41

Messi au PSG: la presse célèbre l'arrivée historique d'un "roi à Paris"

"Lionel Messi, un roi à Paris": la presse française s'enflamme au lendemain de la signature au PS du sextuple Ballon d'Or Leo Messi.

"Lionel Messi, un roi à Paris": le titre de L'Union résume l'enthousiasme de la presse française mercredi pour rendre compte de la signature au Paris SG du sextuple Ballon d'Or Leo Messi, une arrivée dans la capitale française qui a fait événement.

La plupart des journaux parus mercredi matin reproduisent en Une une photo de l'Argentin vêtu du T-shirt blanc floqué du cri de guerre du Parc des Princes, "Ici c'est Paris", lorsqu'il a salué les centaines de personnes venues l'accueillir à l'aéroport du Bourget, en provenance de Barcelone.

"Ici c'est Messi", titre L'Equipe, qui raconte notamment les coulisses des "quatre jours et demi pour l'une des signatures les plus retentissantes de l'histoire", ainsi que la journée folle de mardi.

"La Puce est à Paris et chacune de ses apparitions dans les stades du Championnat de France répandra l'espoir d'un frisson, davantage encore qu'à l'époque de Zlatan ou celle, encore plus contemporaine, de Neymar. C'est un monde nouveau qui s'ouvre ce matin. Le rêve n'en est plus un. Oui, Lionel Messi est bien parisien", écrit Damien Degorre dans le quotidien sportif.

 

"Rêve quasi permanent" 

 

"Parisien!" Le Parisien, qui consacre six pages à l'événement, titre sobrement sa Une en couvrant de ce seul gentilé le buste d'un Messi souriant et adressant un salut de la main au lectorat. "Messi... c'est Paris!", titre le quotidien en page 2 que l'arrivée du "meilleur joueur du monde" fait saliver: "Le rêve sera quasi permanent".

"La Ligue 1 va récupérer le plus grand joueur de son histoire, même si elle a vu débuter Michel Platini ou Zinédine Zidane et que le PSG se bat depuis dix ans pour l'alimenter en stars. Mais aucune ne lui arrive à la cheville, même Neymar", souligne Dominique Sévérac.

Le Figaro, qui publie également la photo de l'Argentin en Une, y fait aussi les comptes et évalue "ce que la superstar va rapporter au PSG": "Ce transfert hors norme va permettre au club parisien de passer dans une autre dimension. Si Messi devrait toucher un salaire annuel de 30 à 40 millions d’euros, sa notoriété va assurer de nouvelles recettes au PSG: sponsoring, vente de maillots".

Pour les Dernières Nouvelles d'Alsace, ce transfert est ainsi "une affaire en or pour le PSG". "Messi au PSG, affaires conclues", écrit aussi en manchette Libération, qui titre en pages intérieures: "Messi au PSG: atout ce qui brille". Le chapeau de l'article estime que ce débarquement transforme "le championnat de France en un simulacre de compétition où sport et spectacle se confondent".

 

La Provence goguenarde 

 

Messi occupe la majeure partie de la Une de plusieurs titres de la presse quotidienne régionale, comme Le Dauphiné ("Dans une autre galaxie"), L'Est républicain ("Messi, c'est Paris!"), Le Maine libre ("Messi, un nouveau roi à Paris"), Midi Libre ("Magique Messi à Paris"), Presse Océan ("Le PSG s'offre le roi Messi") ou encore le Républicain Lorrain ("Le roi Messi est à Paris!").

Le Populaire du Centre tente en manchette le jeu de mots "Mais si, cette fois c'est officiel, il est à Paris", tandis que La Montagne se prend à rêver: "Le Clermont Foot premier adversaire pour Messi?" Le club promu en Ligue 1, qui se rend à la capitale mi-septembre, le sera au cas où l'Argentin ne débute sous ses nouvelles couleurs qu'après la trêve internationale de début septembre.

Du côté de Marseille et sa région, la couverture s'adapte à la rivalité PSG-OM. La Provence coince la "Puce" en haut à droite de sa Une, en écrivant: "Messi défiait déjà l'OM... en 2004!". En regard côté gauche, mais reproduite en plus grand, se trouve la photo du meneur marseillais, avec le texte "Dimitri Payet en 10, c'est un as". La Une de la Marseillaise, elle, fait tout bonnement silence sur ce recrutement. Mais si.

Partager cet article

En lien avec l'article