20.07
06:30

Deuil national: à quoi s'attendre ce 20 juillet?

Ce mardi 20 juillet est un jour de deuil national officiel. La Belgique prévoit de commémorer les victimes des inondations. Voici ce à quoi l’on doit s’attendre.

Fin de semaine dernière, plus de 30 personnes ont perdu la vie dans les inondations en Wallonie. Ce bilan provisoire pourrait encore monter car des dizaines de personnes  manquent toujours à l’appel. Nombreuses sont les familles qui ont vu leurs maisons effondrées par les eaux. 

Ce mardi 20 juillet a été décrété un jour de deuil national. Les drapeaux seront mis en berne dans tout le pays et les festivités prévues ce jour-là seront annulées. A cela, les Belges peuvent s’il le souhaitent, respecter une minute de silence qui se tiendra de 12h01 à 12h02. 

Des organisations feront également un geste symbolique pour témoigner de leur soutien aux victimes mardi. Concrètement, comment va se dérouler cette journée? LN24 a fait le point.

Situation catastrophique

La décision d'une journée de deuil national demeure exceptionnelle dans notre pays. Cela n’arrive qu’après la mort d’une personnalité royale ou une catastrophe dont l’ampleur est nationale. 

C'est la dixième fois dans l'histoire de notre pays qu'un deuil national est officiellement décrété. La première fois, c’était en 1935, à la suite du décès de la reine Astrid, épouse du roi Léopold III. Le deuil national avait alors duré une semaine. La dernière fois, ce fut après les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. Trois jours de deuil avaient été décrétés. 

Cette journée de deuil national sera "un moment pour se recueillir sur le lourd bilan humain mais aussi pour saluer les élans de solidarité et le sentiment d'union dans la population", a déclaré Alexander De Croo. Le bilan définitif des inondations pourrait d’ailleurs être le plus catastrophique jamais connu en Belgique. Une catastrophe naturelle qui sera reconnue par les Régions.

Festivités annulées, défilé du 21 juillet réduit

Perturbé l'an dernier par la pandémie du covid-19, ce 21 juillet devait marquer un retour à une relative normalité. Si certains évènements, comme le feu d'artifice, avaient été annulés, d'autres devaient avoir lieu. Au final, notre pays célèbrera l'anniversaire de sa nation dans le recueil.

Des festivités comme le Bal national et le concert Prélude  à la Fête nationale au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles sont annulées suite à la journée de deuil national. Toutefois, le Resto National aura bien lieu et se fera sous forme d’un événement au bénéfice des sinistrés. 

Le programme du 21 juillet, déjà minimaliste en raison de la pandémie, sera encore modifié. Comme l'a annoncé Annelies Verlinden, la ministre de l'Intérieur, le mot d'ordre est "sobriété". Le défilé sera drastiquement réduit: l’humeur générale n’est pas à la fête et cela permettra aux forces armées et de protection civile de continuer à intervenir dans les provinces touchées par les inondations. S’il est maintenu, c’est parce que ce défilé est aussi un hommage au service rendu à la nation et au personnel soignant, en première ligne depuis plus d'un an et demi. Seuls un quart des véhicules prévus défileront du côté des forces de protection civile. On ne verra pas non plus d’hélicoptères militaires ou de démonstration conjointe Défense-Police par exemple. 

Si Bruxelles avait décidé de s'en passer, un feu d’artifice était attendu à Namur. La Ville a décidé de l'annuler: il était prévu ce 20 juillet. La capitale wallonne mettra ses drapeaux en berne en signe d’hommage, de respect et de solidarité envers les communes et familles impactées en Belgique par les inondations. 

Stib 

Lundi matin, la Stib a annoncé qu’elle respectera une minute de silence mardi, en hommage des victimes des inondations. Tous les bus, métros et trams de la société bruxelloise de transport public resteront à l’arrêt pendant une minute. 

“Les graves inondations qui ont frappé notre pays ne laissent pas la Stib de marbre”, a déclaré l’entreprise dans un communiqué de presse. “Une partie du personnel domicilié dans les régions concernées a également été touchée par ces violentes inondations.” 

A midi pile, “les véhicules d’intervention du service de sécurité feront retentir leurs sirènes durant une minute.”

Ensuite, la minute de silence officielle débutera à 12h01. Les trams, métros, bus rejoindront la station suivante la plus proche sur leur itinéraire et y resteront une minute à l’arrêt. “L’ensemble du personnel de la Stib sera invité à prendre part à cette minute de silence”, ajoute la société bruxelloise. Enfin, la société a mis du matériel à disposition des régions touchées. 

Foire du Midi

De leur côté, les forains de la Foire du Midi arrêteront leurs attractions durant cinq minutes mardi à 19h.

“Mardi, à 19h, nous arrêterons tout pendant cinq minutes: la musique, les lumières, les attractions… Ce sera très spécial”, a poursuivi le porte-parole des forains, Patrick De Corte. “Nous ne l’avions fait qu’une seule fois auparavant, lors du décès du roi Baudouin. Ici, nous le refaisons à l’occasion du jour de deuil national”, a-t-il dit. 

Ces derniers n’excluent pas d’autres actions de solidarité, comme une collecte d’argent. “Mais c’est compliqué à organiser et nous devons bien regarder à qui pourrait être redistribué les sommes reçues”, a enfin expliqué Patrick De Corte.

 

En ce jour de deuil national, LN24 s'associe à la douleur des victimes des intempéries des 14 et 15 juillet.

Partager cet article

En lien avec l'article