12.07.21
09:20

Comité de concertation vendredi: à quoi peut-on s'attendre ?

Les ministres et différentes autorités du pays se retrouvent en Comité de concertation ce vendredi 16 juillet. Ils analyseront la situation de l’épidémie chez nous et chez nos voisins suite à la hausse des contaminations. Quelles mesures sanitaires sont en ce moment pointées du doigt ? 

Une augmentation généralisée dans plusieurs pays européens obligent certains à faire marche arrière comme aux Pays-Bas. Il s’agirait vendredi de renforcer les mesures préexistantes, à savoir la réglementation des voyages, des tests, le suivi des contacts mais aussi de la quarantaine. C’est en tout cas ce que préconise le commissaire fédéral Corona, Pedro Facon sur son compte Twitter. 

 

 

Vers un durcissement de mesures ?

"Que faire en cas d’incertitude, comme c’est le cas actuellement ? Ne paniquez pas, mais ne vous faites pas d’illusions non plus", déclare M. Facon. Il est important de suivre la situation de près. 

Il explique qu’il faut adopter une stratégie proactive pour les mois à venir car la situation épidémiologique inquiète. Les contaminations sont en hausse de près de 80% notamment à cause du variant delta. Ainsi, il préconise également l’adoption de nouvelles mesures au niveau de la ventilation mais aussi de la qualité de l’air. 

Pour le reste, Pedro Facon invite à poursuivre les recommandations actuelles : limitation des contacts, respect de la distanciation physique et port du masque. En insistant sur la confiance qui doit aussi être donnée à la population de pouvoir elle-même jauger le risque : “Les gens doivent évaluer leur situation, mais je pense que la plupart sont prudents parce qu’ils voient que ça repart. Aux autres, il faut bien expliquer ce qu’il se passe en ce moment. C’est aussi pour ça que je communique comme je le fais.

De son côté, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden pense que les compagnies aériennes devraient mieux contrôler leurs passagers. Il appartient aux compagnies aériennes de vérifier si les passagers ont été testés ou vaccinés. S’ils ne le font pas, ils risquent des amendes, a déclaré la ministre CD&V sur VTM, dimanche. "Ils doivent se conformer aux règles. Nous avons explicitement prévu qu’il est de leur responsabilité d’effectuer ces contrôles dans l’intérêt de la santé de tous ceux qui prennent l’avion."

Quant au ministre de la santé, Frank Vandenbroucke, il a exprimé dimanche sur la chaîne flamande VTM, sa volonté d’effectuer des contrôles à la frontière notamment sur les routes. En effet, il devrait être possible d’effectuer des "contrôles aléatoires" à la frontière pour les personnes revenant de l’étranger en voiture.

Quoi qu’il se passe vendredi, on ne se dirige pas vers un assouplissement. D'ailleurs, Yves Van Laethem n’est "pas favorable à de nouveaux assouplissements ni à un retour en arrière (…) Les décisions françaises et hollandaises vont donner des idées au Codeco, avec notamment la question de la vaccination obligatoire dans certaines catégories. C’est un débat sous-jacent en Belgique qui n’a pas vraiment démarré", a-t-il conclu.

Partager cet article