05.07
21:09

"Si des fautes sont avérées, il y aura des sanctions"

Les conclusions de ce rapport étaient attendues avec impatience, et ont finalement été présentées devant la Commission Défense du Parlement fédéral ce lundi. 

Le comité R, l'organe de contrôle des services de renseignement, a passé en revue les évènements qui ont mené à "l'affaire Jürgen Conings", ce militaire proche des mouvances d'extrême droite et répertorié comme "extrémiste potentiellement violent" par l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam).

Il a disparu en emportant des armes des entrepôts militaires, après avoir menacé de s'en prendre au virologue Marc Van Ranst et à une mosquée et plusieurs structures de l'État. 

La Ministre de la Défense Ludivine Dedonder se dit consciente des erreurs commises dans ce dossier et annonce que des mesures - et si nécessaire, des sanctions - seraient prises une fois les auditions à la Chambre terminées. Plusieurs personnes impliquées dans ce dossier ainsi que les auteurs du rapport doivent encore être entendus la semaine prochaine. 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article