25.06.21
12:04

Fin du diesel et de l'essence à Bruxelles: le calendrier de 2025 à 2035

Bruxelles adopte la réglementation et une feuille de route pour la sortie du diesel en 2030 et de l'essence/LPG en 2035.

Comme prévu dans le plan Énergie-Climat et la déclaration de politique régionale, le gouvernement bruxellois vient d’adopter en première lecture un arrêté pour la sortie du diesel en 2030 et de l’essence/LPG en 2035. "Une décision importante pour protéger la santé des Bruxellois.es et atteindre les objectifs climatiques régionaux", selon le gouvernement bruxellois.

 

Quel est le contenu de ce nouveau calendrier ?

Dans le cadre de son calendrier 2025 – 2035, le champ d’application de la zone de basses émissions s’élargira et couvrira tous les véhicules motorisés : les voitures, (mini)bus/autocars et camionnettes mais aussi les deux-roues, et les poids-lourds (+3,5t).

Sur base des études et de la consultation, et pour prendre en compte la présence ou l'émergence d'alternatives sur le marché, un calendrier différencié a été fixé pour ces différents véhicules. Celui-ci ne concernera donc pas tous les véhicules de la même manière.

 

lez

 

Pour garantir que cette ambitieuse transition se fasse de manière progressive et juste pour les entreprises et les ménages, le gouvernement a également adopté une feuille de route, appelée "Low Emission Mobility Brussels".

Celle-ci contient des mesures d’accompagnement, ciblant des acteurs bruxellois spécifiques tels que les personnes à mobilité réduite, les petites entreprises, ou l’autopartage. Soutien financier, information et sensibilisation, déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques: de nombreuses mesures seront adoptées dans les années à venir pour faciliter la transition. Ces mesures feront l’objet d’une consultation approfondie avec les acteurs concernés.

 

 

En parallèle à l’adoption du calendrier LEZ (la zone de basses émissions, introduite en 2018), le gouvernement a également décidé de :

• Renforcer et remanier la prime LEZ offerte aux PME bruxelloise, afin de la rendre plus accessible et de lui donner l’objectif de rendre le prix d’achat entre un utilitaire électrique et un utilitaire thermique équivalent. Elle pourra également être utilisée pour le leasing de véhicules.

• Mettre en place des équipes de contrôle mobiles dès 2022, qui s’assureront que les véhicules étrangers circulant à Bruxelles respectent bien les critères fixés par la zone de basses émissions.

• Nommer un Manager « Mobilité et Précarité » au sein de l’administration bruxelloise, afin de porter attention accrue et de renforcer les mesures de soutien aux publics plus précarisés et d’en intégrer systématiquement les considérations dans la politique bruxelloise.

 

Ces mesures viennent s’ajouter à une série de décisions récemment prises par la Région bruxelloise pour encourager une mobilité moins polluantes, telles que :

• La décision d’allouer des budgets sans précédents pour la mobilité en Région de Bruxelles-capitale au cours des années à venir, dont notamment presqu’un milliards d’euros dans les transports en commun (bus, tram et métro) en 2021 pour en améliorer l’offre et l’accessibilité.

• La profonde réforme de la prime Bruxell’AIR, allouée aux particuliers, dont le budget est quadruplé, modulé sur les revenus des ménages et qui intégrera d’ici peu de nombreuses nouvelles alternatives de mobilité.

• L’adoption et la mise en œuvre d’une vision stratégique régionale pour le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques, visant à atteindre 22.000 points de recharge accessibles au public à l’horizon 2035.

 

Qu’est-ce que la Low Emission Zone (LEZ) bruxelloise ?

« Low Emission Zone » (LEZ) signifie en français « Zone de Basses Emissions ». C’est le terme utilisé pour désigner une zone qui vise à progressivement restreindre la circulation des véhicules les plus polluants. Cette mesure est prise dans de très nombreuses villes belges (Anvers, Gand) et européennes pour améliorer la qualité de l’air et donc la santé publique.

A Bruxelles, celle-ci s'applique aux voitures, camionnettes (-3,5 tonnes), (mini)bus et autocars belges et étrangers en fonction de leur norme Euro. Plus d'informations sur son fonctionnement sont disponibles sur https://lez.brussels.

Partager cet article

En lien avec l'article