16.06
12:30

"Show politique", "mépris total": Ludivine Dedonder sous le feu des critiques en Commission

Jürgen Conings court toujours et en attendant, un rapport sur sa traque est très attendu. La ministre de la Défense Ludivine Dedonder s'est présentée en Commission Défense ce matin pour exposer les premiers éléments de ce rapport. Il concerne les failles des renseignements militaires dans l’affaire Jürgen Conings. Il devait logiquement être présenté aux parlementaires mais tout ne s'est pas passé comme prévu: les parlem,taires n'ont aps eu accès à ce fameux rapport.

Le point avec Thomas Destreille.

 

35 pages

Ce mercredi matin en commission Défense de la Chambre, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) devait répondre aux questions des députés sur l'affaire Jürgen Conings. Ce militaire d'extrême droite est en cavale depuis maintenant un mois, et un audit a été réalisé par l’Inspection générale de la Défense. Le général major Peter Devogelaer, Inspecteur général de la Défense, a rédigé un rapport de 35 pages pour répondre aux nombreuses questions que soulève cette affaire. 

Comment Jürgen Conings a-t-il pu avoir accès aux armes dans la caserne malgré son passé récent? Pourquoi les informations n'ont-elles pas circulé entre les différents services? De quelles informations disposait-on au sein de la Défense? Comment expliquer sa fuite et le coût qu'il engendre (on parle de plus de 650.000 euros)?

 

Tensions

Mais les parlementaires n'ont pas eu accès à ce rapport très attendu. L'ambiance était électrique en début de session. Le parlement a fustigé le fait d’avoir découvert la majorité des infos du rapport dans la presse et se sent "méprisé" par la ministre. Ludivine Dedonder s’est défendue en disant n’avoir donné que des infos générales à la presse avant la Commission et s'est dite "indignée" quant à cette fuite, "demandant des comptes" au chef de La Défense pour en connaître l'origine. La ministre vient exposer sa version des faits sur base d'un rapport qu'ils n'ont pas pu consulter, critiquent les députés. Le député fédéral Denis Ducarme a de son côté voulu postposer la réunion. 

Le rapport sera finalement à disposition du parlement, mais cette après-midi et pas ce matin, car il contient un ordre de "diffusion restreint" avec des infos "relatives à une instruction encore en cours". Les parlementaires en prendront connaissance et le débat devrait reprendre à 17h00. 

Partager cet article

En lien avec l'article