10.05
12:19

Le Covid s'invite chez Ruquier, conséquences en cascade dans le PAF

Plusieurs présentateurs de matinales de radio en France ont été remplacés ou devront animer leurs émissions depuis chez eux pendant quelques jours, étant considérés comme des cas contacts après leur participation à l'émission de télévision de Laurent Ruquier "On est en direct". L'émission de Laurent Ruquier, enregistrée vendredi et diffusée sur France 2 samedi en deuxième partie de soirée, était consacrée aux 100 ans de la radio en France. Elle réunissait, pour cette occasion, de nombreuses personnalités dont plusieurs voix emblématiques des matinales.

Or comme l'a rapporté lundi le quotidien Le Parisien, "un des invités de cette émission a été testé positif moins de deux jours après l'enregistrement, astreignant de nombreux participants", qui avaient posé pour une photo de groupe sans masques, "à respecter une période d'isolement".

C'est Jean-Jacques Bourdin qui a vendu la mèche: il a affirmé lundi matin à la fin de son interview quotidienne que son confrère de RTL Yves Calvi, remplacé à l'antenne par Jérôme Florin, "est positif au Covid", mais que lui-même n'était pas cas contact car le journaliste de RMC est, pour sa part, "doublement vacciné". Jean-Jacques Bourdin a d'ailleurs interviewé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en direct sur RMC et BFMTV.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole RTL a précisé qu'Yves Calvi, qui ne présente pas de symptômes, serait remplacé par Jérôme Florin pendant une semaine. En revanche, Laurent Ruquier, qui a déjà eu le Covid-19 et est doublement vacciné, va continuer de présenter "Les grosses têtes". Son collègue Pascal Praud ("Les auditeurs ont la parole") présentera également son émission depuis les locaux de RTL, mais par précaution, il sera seul dans un studio et tous ses interlocuteurs interviendront à distance.

Sur franceinfo, Marc Fauvelle a dû laisser le micro à Lorrain Sénéchal. Et sur France Inter, Léa Salamé a coprésenté le 7-9 de chez elle, tout comme son confrère d'Europe 1 Matthieu Belliard qui a présenté sa matinale à distance.

Depuis un an, le Covid-19 a obligé de nombreux présentateurs et présentatrices de radio et de télévision à s'écarter de l'antenne après avoir été testés positifs, figuré parmi des cas contacts ou même simplement par simple prudence (comme ce fut le cas pour l'ex-présentateur du 13H00 de TF1 Jean-Pierre Pernaut).

Mais c'est la première fois en France qu'on assiste à de telles conséquences en cascade depuis le premier confinement, qui avait alors obligé les radios à bouleverser leurs grilles et, pour certaines, à faire travailler journalistes et animateurs à distance.

Partager cet article

En lien avec l'article