03.05
10:34

"On voit une augmentation des personnes qui sollicitent l’aide du CPAS"

Cécile Jodogne, Bourgmestre de Schaerbeek, était l’invitée de Martin Buxant ce lundi, dans La Matinale. 

La bourgmestre a évoqué la réouverture des terrasses, le 8 mai prochain, et les autorisations d’extension des terrasses accordées sur le territoire de sa commune. À l’image d’autres communes, Schaerbeek a décidé de renouveler l’annulation de la taxe terrasse. 

En outre, Cécile Jodogne a souligné le travail en amont effectué auprès de l’Horeca schaerbeekois pour l’informer sur les règles en vigueur à partir de samedi prochain. “Une dizaine d’autorisations a été délivrée pour des extensions de terrasse.  Le job de la commune et de la police est de rappeler les règles: en cas de non-respect des règles, un avertissement sera suivi d’une amende”, a-t-elle évoqué. 

Et en cas de mauvais temps, la bourgmestre est catégorique: les gens ne pourront pas entrer. “On ne peut pas rentrer. C’est clair que ce n’est pas une situation idéale”. Elle a également observé une certaine paupérisation, au travers d’une hausse des demandes d’aide auprès du CPAS. “On voit une augmentation des personnes qui sollicitent l’aide du CPAS, alors que ce n’était pas le cas (pour elles, ndlr) auparavant. Oui, c’est une inquiétude. C’est certain: il y a des personnes, et notamment des indépendants, qui ont besoin de l’intervention du CPAS.”

Quant à la vaccination (un grand centre se trouve au Crossing, ndlr), Cécile Jodogne milite pour une meilleure information du public, pour convaincre le plus grand nombre à se faire vacciner et ce, dans différentes langues. 

Cécile Jodogne est aussi revenue sur les événements survenus samedi 1er mai au Bois de la Cambre, et à la coordination entre les différentes zones de police. “Il y a effectivement, en fonction d’événements comme celui-là, la possibilité pour la zone de police concernée, de faire appel à du renfort d’autres zones de police. Et cela fonctionne bien, à Bruxelles. Il y a une vraie coordination, les Chefs de corps se connaissent bien, ils savent qu’ils peuvent faire appel à leur collègue en cas de nécessité".  

Elle s’oppose à la tendance en Flandre qui souhaiterait une seule grande zone de police à Bruxelles. “La coordination est excellente et la police de proximité est un enjeu essentiel: cela fonctionne bien entre les 6 zones”.

 

 

Partager cet article

En lien avec l'article