29.04
20:45

La page de l'événement "La Boum 2" a été supprimée par Facebook

Sur fond de lassitude de la population face aux restrictions anti-Covid, les autorités redoutent un 1er mai agité, particulièrement à Bruxelles où a été lancé un appel à se rassembler pour "la Boum 2", samedi au Bois de la Cambre. Un événement qui fait écho à un premier rassemblement qui avait surpris par son ampleur et dégénéré en incidents le 1er avril, les canons à eau répondant aux jets de projectiles contre les policiers.

Si près de 20.000 personnes avaient répondu à l'événement sur Facebook, on apprend ce jeudi soir qu'il a été supprimé par le réseau social. La raison ? Assurer la sécurité des potentiels participants.

Pour rappel, la police a contacté Facebook pour savoir comment elle devait s'y prendre pour arrêter la diffusion de l'annonce et ainsi cesser que l'événement ne circule.

"On est dans un état de droit et donc il appartient au parquet de déterminer s’il est opportun de faire retirer cela de Facebook. Ces démarches et toutes les autres sont portées à la connaissance des ministres de la Justice et de l’Intérieur",

avait expliqué plus tôt dans la semaine le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

Il a également souligné qu’il n’y avait pas eu de demande d’autorisation, ce qui donc est interdit.

Ce jeudi, Facebook confirme que l'événement n'était pas en adéquation avec les mesures sanitaires en vigueur et a donc décidé de bloquer la page.

Mardi, dans le cadre de l'enquête sur les organisateurs de "La Boum 2", l'administrateur de la page Facebook "L'Abîme" qui a annoncé l'événement a été interpellé en vue de son audition. Le suspect a été relâché après avoir été entendu.

Le parquet de Bruxelles rappelle à cet égard que toute personne présente lors d’un tel évènement, qui serait verbalisée pour le non-respect des mesures sanitaires, pourra être poursuivie conformément aux directives de politique criminelle en vigueur.

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article