09.04.21
07:58

#Sofagate: après l'affront, les explications de Charles Michel

“Un affront protocolaire” aux airs d’incident diplomatique : Charles Michel, président du Conseil européen, est revenu en détail sur cet incident.

Un affront infligé à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, placée mardi par le protocole en retrait sur un divan lors de la réunion des présidents des institutions de l'UE avec le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, a provoqué une polémique et beaucoup de ressentiment à Bruxelles.

La scène a été filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux. Sous le hashtag #Sofagate, elle a suscité de nombreux commentaires sur l'inégalité de traitement entre les deux chefs des institutions européennes, et son caractère sexiste.

Dans un entretien exclusif LN24, Charles Michel, le président du Conseil européen, est revenu sur cet incident diplomatique. 

"J'aimerais beaucoup rembobiner et veiller à ce qu'il n'y ait aucune ambiguïté (...) mais j'avais la conviction que réagir aurait créé des dégâts bien plus graves sur nos relations diplomatiques avec la Turquie", déclare le président du Conseil européen.

"Cela aurait détruit nos chances d'avoir une relation moins négative avec la Turquie" se défend-il, en pointant du doigt les enjeux de lutte contre le terrorisme, de politiques économiques et migratoires, qui se jouaient lors de cette réunion.  

"Je voudrais que l'on mesure la perspective plus générale de ce moment politique dans l'histoire des relations entre l'Europe et la Turquie" ajoute Charles Michel. Pour lui, le "Sofagate" a occulté les enjeux majeurs de la réunion entre les présidents de l'UE et le président turc. 

Retrouvez l'intégralité de son interview dans la vidéo en tête d'article

Partager cet article

En lien avec l'article