23.03.21
09:19

“On constate une certaine fatigue face au télétravail”

Pieter Timmermans, l’administrateur général de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), était l’invité de Martin Buxant. 


Décidé à montrer l’exemple, Pieter Timmermans a participé à La Matinale depuis son bureau. D’emblée, il a réagi aux accusations des politiques qui pointent du doigt les entreprises, comme responsables des transmissions du covid. "Nous avons eu une réunion constructive avec le Premier ministre et le ministre Dermagne la semaine dernière. Nous avons pu démontrer que certains chiffres, cités par des experts ou des ministres, n’étaient pas tout à fait corrects."

Par rapport au télétravail, Pieter Timmermans a insisté pour qu’il soit appliqué “partout où c’est possible. Il existe des professions où c’est inapplicable. Faites-le encore au moins 1 mois, parce que les chiffres ne sont pas bons. Respecter ces mesures peut nous donner une perspective pour un retour au bureau. On constate une certaine fatigue auprès des travailleurs du télétravail.”

Pour autant, il a salué le respect global du télétravail. Depuis un an, la FEB a entrepris une étude sur un échantillon de 215.000 employés, dont le résultat démontre que le pourcentage actuel de télétravail est le même que l’an dernier.  “Majoritairement, les statistiques dont on dispose pour le moment démontrent que le niveau actuel du télétravail est identique au premier confinement. Mais il y a des limites: on ne peut pas confectionner une gaufre derrière un pc. On ne peut pas construire une maison depuis son domicile. Ces cas démontrent qu’il est nécessaire de se rendre sur son lieu de travail.”

La mise en place de la stratégie de testing - les tests antigéniques - dans les entreprises est également pointée du doigt, compte tenu de la difficulté de la mettre en place dans des délais rapides. “Ce n’est pas aussi simple de tester les gens en entreprise. Le gouvernement a annoncé des tests rapides, c’est une bonne idée. On va essayer de les mettre en œuvre aujourd’hui, les partenaires sociaux peuvent mettre sur pied rapidement un bon système pour accélérer le testing en entreprise. Mais, aujourd’hui, il est important de suivre les règles.”

La dégradation de la situation sanitaire en Belgique menace les commerces non-essentiels et pourrait les forcer à fermer, comme le réclament certaines voix flamandes. “Il est difficile de m’exprimer, car je ne possède pas les données. Je sais que nous nous trouvons dans une situation critique. Les chiffres montent, mais il faut rester prudent, car c’est une mesure drastique aux conséquences énormes. Un 3e confinement semble difficilement tenable pour les commerces. Aujourd’hui, les gens nient le problème, en ont marre. Il y a une fatigue, il est donc important de donner une perspective. Mais, vu le contexte, on ne peut pas lâcher, on doit rester vigilants. Nous avons tout entre les mains pour reprendre le contrôle de la situation.” 

Pieter Timmermans a, aussi, insisté sur la nécessité de se faire vacciner, tout en lançant un appel aux responsables pour cette stratégie de vaccination. “Accélérons au maximum cette vaccination, car c’est le seul moyen pour sortir de cette crise.”

 

Partager cet article