26.02.21
18:12

"Si on n'est pas dans une troisième vague, on pourrait rouvrir ce qu'on avait prévu en mars et avril"

Lors du Comité de concertation de ce vendredi, le ministre-président wallon a annoncé que la situation par rapport à la Flandre s'était "équilibrée" et qu'il ne demanderait pas aux gouverneurs provinciaux de renouveler au-delà l

Il aura donc lieu de minuit à 5h à partir du 1er mars, comme c'est le cas en Flandre.

"Sommes-nous entrés dans la 3e vague ou les données vont-elles rester stables," a ajouté Elio Di Rupo. "On ne sait pas le dire. Si on est dans la 3e vague, ça va aller très, très vite. Certains membres du personnel hospitalier disent qu'on est déjà dans la 3e vague. On préfère se donner le temps de quelques jours."

 Si nous entrons dans une 3e vague, il faudra encore quelques semaines de prudence, souligne le socialiste. Dans ce cas, le Comité de concertation pourrait se réunir avant vendredi, indique Elio Di Rupo à notre micro.

"Si on n'est pas dans une 3e vague, nous pourrions prendre des mesures beaucoup plus positives en mars et avril et rouvrir ce que nous avions prévu"

déclare-t-il lors de notre édition spéciale ce vendredi après-midi.

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article