25.02
12:56

L-Post, le nouveau média pure player en Belgique francophone

Le paysage de la presse quotidienne francophone belge s’apprête à accueillir un nouvel acteur: L-Post. Un nouveau quotidien pure player (100% digital) dont la ligne éditoriale tourne autour d’une promesse forte : l’investigation, des infos exclusives, de l’analyse et des reportages sur le terrain pour mieux informer le citoyen, annonce le communiqué.

L-Post propose donc de l’investigation en ligne, "des sujets qui fâchent, qui dénoncent et qui annoncent au quotidien." Le nom L-Post est la combinaison du siège social de la société éditrice du nouveau quotidien 100% digital (Liège) et du verbe Post (qui signifie afficher en français). L-Post veut "contribuer à la pluralité de la presse dans l’espace médiatique dans le sud du pays où le marché est animé par deux groupes de presse (IPM et Rossel). Il veut aussi offrir un espace d’expression pour des journalistes indépendants qui pourront y proposer le résultat de leurs enquêtes."

La rédaction sera animée par une équipe de 5 journalistes collaborateurs pilotée par Philippe Lawson, ancien directeur des rédactions des Editions de l’Avenir et chroniqueur économique sur LN24. Il y aura également des collaborateurs externes. "Dénicheur de scoops et d’investigations depuis plus de 15 ans", Philippe Lawson a sévi à La Libre, puis à L’Echo.

"C’est une démarche qui s’inspire d’autres initiatives qui nous ont précédé comme Mediapart ou Les Jours en France et sept.info ou Heidi.news en Suisse romande. L’objectif est de rencontrer les habitudes de consultation de l’information par les lecteurs. Les lecteurs ont soif d’informations crédibles et justes. Ce comportement s’est encore vu durant la crise sanitaire que nous traversons, mais les lecteurs s’informent de plus en plus via le numérique et ce changement de comportement ira crescendo", explique Philippe Lawson, rédacteur en chef du nouveau média L-Post.

Entièrement digital, L-Post sera présent également sur les réseaux sociaux (FB, Twitter, YouTube, etc.). Son ambition est d’en faire le "Mediapart belge". Le nouveau média traitera des questions liées à l’économie, la politique, les faits divers les plus importants, la santé, le développement durable, etc. La culture et l’international auront également leur place sur L-Post, mais avec toujours une plus-value dans le traitement de l’information. Une rubrique intitulée "Indiscrétions" racontera les coulisses de différents dossiers de façon piquante, visant à susciter la curiosité du lecteur.

"La promesse que nous faisons aux lecteurs est qu’il trouvera sur L-Post nos productions propres, c’est-à-dire principalement des informations qu’il ne trouvera pas ailleurs et qui lui permettront de se faire sa propre opinion sur le fonctionnement de la vie dans la société actuelle quel que soit le secteur d’activité et quel que soit son intérêt. C’est un projet motivant axé sur le journalisme de terrain et d’investigation, celui auquel la presse traditionnelle laisse finalement si peu de place et si peu de temps pour le faire vraiment. Je me réjouis de participer à cette aventure », poursuit Régine Kerzmann, journaliste et secrétaire de rédaction.

Le lancement de L-Post est prévu la semaine prochaine.

Partager cet article