04.01.21
18:21

2020, année avec le moins de nouvelles voitures immatriculées depuis 1997

Voici les résultats des immatriculations de véhicules neufs pour le mois de décembre 2020.

Avec un total de 30.078 voitures neuves immatriculées, le mois de décembre 2020 réalise un résultat inférieur de 10,1% à celui de décembre 2019. Bien que la chute du marché ait été moins marquée en décembre que pour la moyenne de l'année 2020, les effets de la pandémie sur le marché automobile se font encore clairement sentir.

Avec seulement 431.491 nouvelles immatriculations, le marché automobile accuse en 2020 un retrait de 21.5% par rapport à 2019. Concrètement, cela signifie que 2020 a été l'exercice le plus faible pour le marché automobile en Belgique depuis 1997 (396.240 immatriculations).

 

Véhicules utilitaires légers

Au cours du mois dernier, le marché des véhicules utilitaires légers a limité sa contraction à 2.4%. La reprise semble donc être beaucoup plus rapide pour ce segment que pour celui des voitures particulières. Avec 71.312 nouveaux enregistrements, les utilitaires légers enregistrent une baisse cumulée de 12.2% pour l'ensemble de l'année 2020.

 

Véhicules utilitaires lourds

Après 5 mois consécutifs en augmentation, le segment des poids lourds de moins de 16 tonnes essuie en décembre un recul de ses enregistrements. La baisse par rapport à décembre 2019 est de 13,3%. Le résultat annuel pour cette catégorie de véhicules témoigne une contraction de 19,2%.

Le segment des véhicules utilitaires lourds de plus de 16 tonnes - qui est beaucoup plus important en termes de volume - a de nouveau connu un net recul en décembre, cette fois de près d'un quart : -24,9%. Avec 6.125 véhicules immatriculés sur l'ensemble de l'année 2020, ce segment figure en baisse préoccupante de 37,4% par rapport à l'exercice 2019.

 

Deux-roues motorisés

Les résultats des immatriculations de motos sont particulièrement remarquables et contrastent avec ceux des autres catégories de véhicules. En décembre, pas moins de 93,4% de motos d'une cylindrée supérieure à 50 cm3 ont été immatriculées en plus par rapport à décembre 2019.

Bien que ce marché soit très performant depuis de nombreux mois maintenant, certaines de ces immatriculations doivent être attribuées au passage à la norme Euro 5, qui a pris effet ce 1er janvier.

Plus précisément, les derniers modèles Euro-4 devaient absolument connaître leur première immatriculation avant cette date pour être encore admis à la circulation. Le marché des motos ponctue l'année 2020 avec des chiffres qui figurent résolument dans le vert : une amélioration de 3,5 % de son résultat annuel par rapport à 2019.

Partager cet article