08.08
07:45

Italie: un décret de 25 milliards d'euros pour soutenir l'économie

Le gouvernement italien a adopté vendredi soir un décret contenant une série de mesures d'un montant de 25 milliards d'euros pour soutenir l'économie de la péninsule, durement affectée par la pandémie du nouveau coronavirus.

Parmi les principales mesures de ce décret adopté en Conseil des ministres, qui compte pas moins de 103 articles, figure notamment l'étalement sur deux ans du paiement des impôts qui avaient été suspendus en mars, avril et mai en raison de la pandémie.

Avec ce nouveau décret, "nous protégeons l'emploi, nous soutenons les travailleurs, nous allégeons les échéances fiscales, nous aidons les régions, les collectivités locales et le Sud. Nous continuons à soutenir les citoyens, les entreprises et les travailleurs", a estimé le Premier ministre Giuseppe Conte lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil des ministres.

Les licenciements ne pourront intervenir qu'après 18 semaines de chômage technique ou 4 mois de déductions fiscales pour les entreprises ayant fait retourner leurs salariés au travail.

Une fiscalité plus avantageuse sera mise en place pour les régions du sud du pays, notoirement moins développées. Les entreprises ayant des activités dans le Mezzogiorno bénéficieront ainsi d'une déduction de 30% des cotisations sociales du 1er octobre au 31 décembre 2020.

"Nous connaissons le déficit d'infrastructures dans le Sud, qui est moins compétitif, et nous voulons que ce fossé soit comblé. Nous ne divisons pas l'Italie en deux et nous offrons une aide pour la reprise aux zones plus désavantagées pour la relance de l'Italie toute entière", a commenté M. Conte.

Concernant les activités de croisières et de foires commerciales, "nous ne voulons pas de nouvelles restrictions", a-t-il expliqué. Le nouveau décret "prévoit le redémarrage des navires de croisière à partir du 15 août" et la reprise des foires "à partir du 1er septembre".

Le revenu d'urgence, d'un montant de 400 à 800 euros en fonction de la composition de la famille, sera prolongé. 

Le gouvernement mobilise aussi près de 500 millions d'euros pour payer les heures supplémentaires du personnel de santé.

Alors que l'Italie doit comme d'autres pays faire face à des résurgences du coronavirus, M. Conte a annoncé la prorogation jusqu'au 7 septembre "des mesures de précaution minimales: masques obligatoires, distanciation d'un mètre, interdiction des attroupements, lavage fréquent des mains".

"Ce sont des règles minimales, nous ne voulons pas de nouvelles restrictions", a-t-il souligné.

 

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article