30.07
07:31

Covid-19: caps macabres aux Etats-Unis et au Brésil

Les Etats-Unis, le pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de coronavirus, ont franchi mercredi le cap des 150.000 morts tandis que le bilan s'est accéléré au Brésil avec 90.000 décès et que la récession économique s'installe dans plusieurs pays du monde.

La première puissance mondiale, qui avait annoncé fin février son premier décès lié au nouveau coronavirus, déplore le chiffre macabre de 150.000 morts cinq mois plus tard, alors que la crise sanitaire a poussé des millions de gens au chômage.

Le pays a enregistré mercredi près de 1.270 morts supplémentaires en une journée, et plus de 68.000 nouveaux cas, remontant ainsi aux niveaux enregistrés ces deux dernières semaines. Plusieurs Etats comme la Californie, le Texas et surtout la Floride, qui a atteint un nouveau record de décès mercredi (216), ont dû faire marche arrière sur la réouverture de leur activité.

A Washington, un élu républicain réticent à porter un masque au Congrès américain a été testé positif au Covid-19 mercredi alors qu'il s'apprêtait à partir au Texas avec le président Donald Trump. 

Au Brésil, deuxième pays où le Covid-19 tue le plus au monde après les Etats-Unis, le bilan a grimpé mercredi à 90.134 morts et un nombre très élevé de nouvelles contaminations en une journée a été enregistré, à 69.074, selon le ministère de la Santé. Des données officielles d'autant plus inquiétantes qu'elles paraissent sous-évaluées aux yeux des scientifiques alors que le pays pratique très peu de tests.

Au Paraguay, le gouvernement a rétabli une quarantaine presque totale à Ciudad del Este, la deuxième plus grande ville du pays, à la triple frontière avec le Brésil et l'Argentine, en raison de la propagation des infections à coronavirus, provoquant la colère de la population locale.

En Bolivie, un huitième ministre a été testé positif au coronavirus mercredi.

Dans la ville sainte musulmane de La Mecque, en Arabie saoudite, de 1.000 (selon Ryad) à 10.000 (selon les médias locaux) fidèles seulement ont été autorisés à prendre part au grand pèlerinage annuel, contre 2,5 millions l'année dernière. Jeudi, le pèlerinage doit connaître son moment fort avec une journée de prière et d'invocations sur le mont Arafat.

Au total, dans le monde, le Covid-19 a fait 660.787 morts, selon le dernier bilan établi mercredi par l'AFP.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article