02.07
07:20

USA: plus de 50.000 nouvelles infections au coronavirus en 24h, niveau record

Au moins 52.898 nouvelles infections au coronavirus ont été recensées aux Etats-Unis en 24 heures, un niveau record depuis le début de la pandémie, selon le comptage mercredi à 20H30 locales de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Ces nouvelles infections portent à près de 2,7 millions le nombre total de cas détectés sur le sol américain. Le nombre de décès dans les dernières 24 heures s'élève à 706, portant le bilan américain de la pandémie à 128.028 morts au total. 

Le niveau des cas nouvellement détectés aux Etats-Unis est plus élevé qu'à aucun moment depuis l'apparition du Sars-Cov-2, et les hospitalisations augmentent dans plusieurs foyers comme Houston (Texas) et Phoenix (Arizona). 

Mercredi, le Texas a ainsi battu son record quotidien et rapporté 8.076 nouveaux cas de Covid-19, soit près de 1.000 cas de plus que la veille.  

En raison de cette remontée des contaminations, certains Etats américains ont dû faire une pause dans le processus de déconfinement. 

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a décidé mercredi d'interdire, comme au plus fort de la pandémie, tout service de restauration en espaces clos à Los Angeles et 18 autres comtés de l'Etat particulièrement touchés.

L'interdiction frappe en outre les bars, cinémas et musées, pour une durée d'"au moins trois semaines".

Le gouverneur du Michigan, dans le nord du pays a lui aussi annoncé la fermeture d'une grande partie des bars, identifiés comme étant à l'origine de "foyers récents", tandis que l'Oregon (nord-ouest) et la Pennsylvanie (nord-est) ont rejoint les rangs des Etats rendant obligatoire le port du masque en public.

Pendant la saison estivale marquée par les départs en vacances, "l'absence d'une ferme réponse nationale, notamment d'une obligation de porter un masque décrétée dans tout le pays, va continuer à menacer la viabilité de notre économie et la capacité de nos écoles à rouvrir à l'automne", a prévenu David Rubin, docteur et directeur de PolicyLab, centre de recherches du Children's Hospital of Philadelphia en Pennsylvanie. 

 

Source AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article