01.07
08:13

"Quand on a 2.100 décès, on ne peut pas dire qu'on a fait le job"

Germain Mugemangango, député wallon PTB, était l'invité de Martin Buxant dans la Matinale LN24.

Il n'y aura probablement pas de commission d'enquête parlementaire en Wallonie concernant la gestion de la crise sanitaire. Ce que déplore Germain Mugemangango mais "la séance est encore ouverte donc on va essayer de rien lâcher pour avoir cette commission d'enquête.

"Il y a quand même eu plus de 2.100 décès en Wallonie dont 63% dans les maisons de repos. Pour nous, rien que ce chiffre justifie le fait d'avoir une commission d'enquête. On vraiment eu un désastre sur le plan humain et on doit savoir pourquoi."

Le député wallon dénonce un double discours d'Ecolo et du cdH qui demandent une commission au niveau fédéral mais pas au niveau wallon. "Au niveau de la commission Santé où nous avons discuté de ça (la commission d'enquête), on a été soutenu par personne. Les partis de la majorité ont refusé et le cdH s'est abstenu." 

Certains pensent que c'est le fédéral qui chapeautait la gestion de la crise et qu'il y a donc moins lieu de mettre en place une commission au niveau wallon. Une vision que réfute Germain Mugemangango : "Il y deux idées avec lesquelles la Région wallonne revient régulièrement et avec lesquelles je ne suis pas d'accord. La première est : on a fait le job. Non. Quand on a 2.100 décès, on ne peut pas dire qu'on a fait le job. La seconde idée est : tout est la faute du fédéral. Mais non évidemment, les maisons de repos sont gérées par la région par exemple." 

Il est également revenu avec Martin Buxant sur le budget alloué aux véhicules ministériels qui représente 1 million et demi pour 53 voitures. "C'est surréaliste ! 1,5 million d'euros, c'est cinq fois plus que le budget que la Wallonie alloue à la lutte contre la pauvreté."

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article