21.06
10:37

Éclipse solaire: les fantastiques images du cercle de feu visible ce dimanche

Cette nuit, une partie du globe a pu admirer une éclipse annulaire qui était visible depuis la Péninsule Arabique, le nord de l’Inde et le sud de la Chine. Il s'agit d'une éclipse durant laquelle la Lune masque quasiment tout le disque solaire.

Le phénomène astronomique, qui ne se produit qu'une ou deux fois par an, a débuté peu après le lever du Soleil à 03h45 GMT au centre de l'Afrique, pour traverser successivement le nord de la République démocratique du Congo (RDC), le Soudan du Sud, le nord de l'Ethiopie, le Yémen, le nord de l'Inde, la Chine, le sud de Taïwan et finir dans l'Océan Pacifique, au sud de l'île de Guam, à 09h32 GMT.

La Lune est passée devant le Soleil, dans un alignement avec la Terre suffisamment parfait pour le cacher. Mais pas entièrement, comme lors d'une éclipse totale: la Lune n'étant pas assez près de la Terre, il s'agit d'une éclipse annulaire, c'est-à-dire qu'à son maximum, il reste un anneau autour du Soleil, appelé "cercle de feu."

Elle est moins spectaculaire qu'une éclipse totale, où la place qu'occupe la Lune dans le ciel correspond exactement à la place qu'occupe le Soleil et provoque la nuit, comme ce fut le cas au-dessus de la France en 1999.

Lumière blanche 

Mais une éclipse annulaire est tout de même belle à observer, elle provoque une baisse de luminosité qui n'a rien à voir avec un lever ou un coucher de soleil: cela donne une lumière froide, comme si on remplaçait une ampoule de 500 watts par une ampoule de 30 watts.

Par le passé, les éclipses représentaient un enjeu scientifique. Elles ont permis par exemple d'étudier la couronne solaire, ou encore de tester la théorie de la relativité, comme ce fut le cas dans les années 1920. Aujourd'hui, leur intérêt est surtout esthétique.

La prochaine éclipse annulaire est prévue le 14 décembre.

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article