28.05
08:48

Retour à l'école début juin: parents et professeurs plus à risque que les enfants

Les études menées dans le monde entier font le même constat: en plus d'être à peine touchés par la maladie, les enfants sont également peu vecteurs du covid-19. La reprise des classes de maternelle et de primaire (pour les directions qui le veulent) représente un risque sanitaire plus important pour les parents et les professeurs que pour les enfants.

Anne Tilmanne est pédiatre infectiologue à l'Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola (UDERF) et pour elle, le véritable enjeu sanitaire de la reprise des classes de maternelle et de primaire concerne surtout parents et professeurs. 

"Il faut éviter que les parents viennent tous en même temps récupérer leurs enfants. Les professeurs doivent également veiller à respecter les mesures de protection avec les parents, mais également avec leurs collègues" explique-t-elle, "ils sont en effet bien plus proche des tranches d'âge réellement à risque que les enfants", ajoute-t-elle. 

Elle insiste sur la nécessité pour les adultes de continuer à respecter les mesures d'hygiène et de distanciation physique au cours de cette reprise partielle des écoles. 

D'autres pays ont rouvert leurs écoles au cours des dernières semaines, et aucun n'a constaté de reprise de l'épidémie depuis lors. 

LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article