11.01.24
19:03

La justice mandate un médecin pour évaluer l'état de santé d'Alain Delon

Un médecin mandaté par la justice va évaluer l'état de santé d'Alain Delon, en vue d'une éventuelle mesure de protection judiciaire demandée par l'acteur de 88 ans, très affaibli, et son fils Anthony.

Depuis plus d'une semaine, les trois enfants de la star se mènent une guerre fratricide, par médias et justice interposés, jurant chacun vouloir protéger la légende du cinéma français, à la santé déclinante depuis un AVC en 2019.

Ses fils, Anthony, 59 ans, et Alain-Fabien, 29 ans, estiment que Delon est manipulé par leur soeur, Anouchka, 33 ans, qui leur aurait caché son état de santé. Et souhaiterait le ramener en Suisse pour éviter de payer trop d'impôts sur l'héritage, accuse Anthony.

Anouchka, elle, reproche à ses frères de mettre en péril la vie de l'acteur de "La Piscine" et du "Guépard" et affirme avoir voulu emmener leur père en Suisse pour qu'il puisse continuer à y être soigné.

Les choses se sont accélérées mercredi, avec la transmission au procureur par les avocats d'Anthony et Alain Delon de demandes qu'il soit mis sous protection judiciaire, "pour raisons de santé".

Le parquet a pris acte publiquement jeudi de ces demandes, et annoncé avoir saisi "un médecin habilité (...) afin d’évaluer la situation d’Alain Delon", a précisé le procureur de Montargis, Jean-Cédric Gaux, dans un communiqué en assurant que cette procédure ne fera l'objet d'"aucune autre communication".

En ligne de mire, une éventuelle mesure de protection judiciaire, le dispositif prévue par la loi pour les personnes majeures dans l'impossibilité de préserver seuls leurs intérêts, personnels ou patrimoniaux.

"Je suis heureuse d'avoir été entendue", a déclaré à l'AFP Me Laurence Bedossa, qui affirme être l'avocat d'Alain Delon, ce qui est contesté par une partie de la famille, et qui avait écrit au procureur. "Cette désignation d'un médecin expert permettra qu'il n'y ait plus d'interférence (familiale, ndlr), pour évaluer la nécessité d'une procédure de sauvegarde".

Le crépuscule

 

Cette mesure judiciaire signera-t-elle une trêve dans la guerre entre futurs héritiers, qui jette une ombre sur le crépuscule de l'icône ?

Jeudi encore, dans Paris Match, Alain-Fabien Delon, le benjamin de la fratrie qui vit à Douchy (Loiret) auprès de son père, accuse sa soeur d'exercer une "emprise" sur leur père. 

Et témoigne aussi de l'affaiblissement de l'acteur: "parfois il est là, parfois ailleurs, il y a des jours avec et des jours sans (...). Il se rend compte, et il oublie, se réfugie dans ses pensées. La majeure partie du temps, on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans sa tête".

Anouchka, elle, estime que la prise en charge médicale d'Alain Delon est très insuffisante en France, et que ses médecins suisses doivent pouvoir l'examiner à nouveau et reprendre les traitements sous peine de mettre en péril sa vie.

Sur le plan judiciaire, le 22 décembre, Alain-Fabien a déposé plainte contre Anouchka pour "abus de faiblesse" au préjudice de leur père.

Anthony, lui, a annoncé à Paris Match le dépôt d'une main courante contre elle, lui reprochant de ne pas l'avoir informé de l'échec de leur père à "cinq tests cognitifs" entre 2019 et 2022.

La gravité exacte de l'état de santé d'Alain Delon, l'une des dernières légendes du cinéma, reste un secret de famille. Citoyen suisse depuis 1999, l'homme souhaiterait, selon son fils Anthony, finir sa vie dans sa demeure de Douchy.

Retiré des plateaux, Alain Delon n'a fait que quelques rares apparitions publiques depuis des années, il a été vu aux obsèques de Jean-Paul Belmondo en septembre 2021 et n'a pas pris la parole depuis que ses trois enfants se déchirent publiquement.

Jeudi, Brigitte Bardot lui a apporté son soutien: "C'est lamentable de médiocrité de salir l'image d'Alain, icône sublime qui représente la France avec panache !", a-t-elle posté sur ses réseaux sociaux.

Partager cet article