08.01.24
21:19

Golf: Tiger Woods et Nike se séparent, la fin d'une époque

Le golfeur américain Tiger Woods a annoncé lundi sur X (ex-Twitter) la fin de son partenariat avec l'équipementier sportif Nike, qui l'accompagnait depuis les débuts de son ascension chez les professionnels, il y a plus de 27 ans.

Régulièrement blessé, l'icône des parcours, âgé de 48 ans, n'a gagné qu'un seul tournoi majeur ces 15 dernières années, en 2019, et pointe actuellement au 883e rang du classement mondial.

Tiger Woods s'est dit "chanceux" d'avoir pu nouer ce partenariat en 1996, et a remercié Phil Knight, co-fondateur de Nike, et les employés de la marque à la virgule.

"Les gens vont se demander s'il y aura un autre chapitre. Oui. Il y aura un nouveau chapitre", a tweeté le golfeur, semblant faire référence à un partenariat avec un autre équipementier sportif.

"Durant plus de 27 ans, nous avons eu l'honneur d'être associés à Tiger Woods, l'un des plus grands athlètes que le monde ait connu", a réagi Nike dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Sur la durée de ce partenariat, nous avons observé, avec le reste du monde, Tiger redéfinir le golf, mais aussi faire tomber des barrières qui existaient dans le monde du sport en général", a poursuivi l'équipementier.

"Nous sommes reconnaissants d'avoir pu faire partie de cela" et "nous lui souhaitons le meilleur pour l'avenir", a dit l'entreprise.

Nike sponsorisait Tiger Woods depuis son passage chez les professionnels, en août 1996, à 20 ans. Au fil des années, son polo rouge à la virgule est devenu indissociable du personnage.

La marque américaine s'est appuyée sur Eldrick Tont Woods, son nom de naissance, pour remplir les caddies de golf, un sport dans lequel elle faisait, jusque-là, de la figuration depuis plus d'une décennie.

Chaussures, vêtements, sacs, clubs et balles, Nike est devenu un acteur majeur de ce marché.

Fils d'un ancien combattant afro-américain et d'une mère d'origine asiatique, Tiger Woods apportait de la diversité à un sport qui en manquait passablement, élargissant radicalement les horizons du golf.

Avec son style décontracté, sa carrure d'athlète et son charisme, le Californien d'origine a acquis une stature dépassant largement les limites de son sport, devenant l'égal de mythes comme Michael Jordan.

Selon une estimation de l'AFP, sur la base de documents financiers, la division Nike Golf a généré, depuis, plus de 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires, avec un pic à 791 millions en 2013.

500 millions de dollars 

De son côté, le golfeur aux 15 victoires en tournoi majeur a reçu de Nike environ 500 millions de dollars, selon des estimations.

Son dernier contrat, signé en 2013 pour dix ans et 200 millions de dollars, était arrivé à échéance l'an dernier.

La relation entre le sportif et la marque a été mise à rude épreuve lors de révélations, en 2009, sur de multiples liaisons extra-conjugales, affaire qui devait mener à son divorce.

Pour autant, l'entreprise de Beaverton (Oregon) est restée fidèle à Tiger Woods, poursuivant ainsi une longue tradition de soutien aux athlètes, comme lorsque le basketteur Kobe Bryant avait été accusé de viol, en 2003.

Ces dernières années, l'élan de Nike dans le golf a été nettement ralenti, au point que le groupe a renoncé à produire des équipements (clubs, sacs, balles) dès 2016, pour se limiter à l'habillement.

La société a même arrêté de communiquer des données commerciales sur son activité dans le golf depuis 2017. A l'époque, le chiffre d'affaires de cette division était en retrait de plus d'un quart (-27%) par rapport au pic de 2013.

Nike a néanmoins encore sous contrat plusieurs golfeurs de premier plan, tels le Nord-Irlandais Rory McIlroy et l'Américain Brooks Koepka.

Depuis plusieurs années, Tiger Woods diversifie ses activités et s'est notamment mis à la conception de parcours, activité lucrative pour les golfeurs de renom, avec un premier tracé américain inauguré en 2015 dans la grande banlieue de Houston.

Pour autant, le golfeur n'a pas décidé de raccrocher les clubs et a donné rendez-vous lundi à ses fans au Riviera Country Club, dans la banlieue de Los Angeles, où il disputera, du 15 au 18 février, le tournoi professionnel Genesis International.

Partager cet article