09.12.23
10:09

Un collaborateur de la N-VA accusé de fréquenter une boutique en ligne néonazie

La N-VA projette d'engager une "discussion sérieuse" avec l'un de ses collaborateurs, accusé par le média néerlandophone Apache d'avoir commandé un CD contenant des chants nazis sur un site suédois controversé. Les nationalistes flamands soulignent que les activités du webshop en question ne correspondent en aucun cas à la philosophie et à l'identité de leur parti.

Selon les informations d'Apache, le groupe antifasciste Antifa aurait piraté et révélé l'identité de clients du site suédois entre 2017 et 2022.

Parmi les personnes répertoriées, on compte 33 Flamands, dont un collaborateur du leader du groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover. Ce dernier avait précédemment été affilié au Vlaams Belang jusqu'en 2011.

Le groupe parlementaire N-VA annonce le vendredi qu'une "discussion sérieuse" aura lieu avec l'individu en question. Ils précisent que, étant donné qu'il s'agit d'une affaire entre employeur et employé, les détails de la discussion ne seront pas rendus publics.

Le site incriminé propose plus de 2 700 produits et prétend utiliser les recettes de ses ventes pour soutenir, entre autres, un mouvement néonazi suédois opérant également dans d'autres pays scandinaves.

Selon Els Keytsman, directrice d'Unia, l'achat de tels articles n'est pas sanctionnable, à condition qu'ils ne soient pas utilisés pour inciter à la haine ou glorifier le nazisme. Par conséquent, le centre pour l'égalité des chances n'envisage pas de déposer plainte.

Partager cet article