11.11.23
17:18

Liban: quel est l'arsenal du Hezbollah?

Le Hezbollah libanais, que des affrontements opposent depuis plus d'un mois à l'armée israélienne à la frontière entre leurs deux pays, dispose d'une véritable armée et d'un arsenal redoutable dont il n'a encore utilisé qu'une petite partie, selon des experts.

Depuis la dernière guerre qui l'a opposé à Israël en 2006, le parti armé et financé par l'Iran, seule formation libanaise à avoir conservé ses armes après la fin de la guerre civile en 1990, a considérablement développé ses capacités militaires.

Ses combattants se sont aguerris avec leur expérience en Syrie où ils combattent aux côtés du régime de Bachar al-Assad depuis 2013.

Le Hezbollah fait partie de l'"axe de la résistance" regroupant les formations alliées à l'Iran, de l'Irak au Yémen en passant par la Syrie, dont il a formé certaines.

La puissante formation bombarde quotidiennement des positions israéliennes depuis le début de la guerre à Gaza le 7 octobre, mais s'est gardée de viser en profondeur le territoire israélien comme elle l'avait fait en 2006.

Cependant, "la possibilité que le front sud connaisse une escalade additionnelle" n'est pas exclue, a averti début novembre son chef Hassan Nasrallah.

Combien de combattants?

Le chef du Hezbollah avait affirmé en 2021 que son parti comptait 100.000 combattants. Un chiffre "susceptible d'être gonflé", estime Dina Arakji, analyste au cabinet de consultants Control Risks.

Parmi eux figurent les membres de l'unité al-Radwan, "la force d'élite du Hezbollah", indique-t-elle.

Les combattants du Hezbollah ne sont pas visibles dans la zone frontalière du sud du Liban, mais des experts font état de tunnels et tranchées creusés par le mouvement dans la région et par lesquels circulent ses membres.

Missiles de haute précision

"Depuis sa guerre de 2006 avec Israël, le Hezbollah a considérablement augmenté son arsenal, en quantité et en qualité", estime Dina Arakji.

En 2006, le parti possédait "environ 15.000 roquettes", mais ce nombre a été "multiplié par près de dix au cours des deux dernières années selon les estimations", ajoute l'experte.

En septembre 2018, le chef du Hezbollah avait annoncé qu'il possédait désormais des missiles de haute précision. "Ces missiles peuvent lui permettent de viser des objectifs avec un niveau de précision plus élevé", explique Dina Arakji.

En février 2022, Hassan Nasrallah avait affirmé pouvoir transformer les milliers des roquettes dont dispose le parti et qui sont dépourvues de système d'orientation, en missiles de précision.

Le 14 août dernier, il avait assuré qu'il suffirait "de quelques missiles de haute précision" au Hezbollah pour détruire "les aéroports (…), les centrales électriques, les centres de communications et la centrale (nucléaire) de Dimona (sud)", en Israël.

Missiles guidés

Le parti dispose également de missiles guidés qu'il emploie dans ses attaques contre Israël depuis le début de la guerre le 7 octobre.

En août 2023, le parti a annoncé posséder une arme antiblindés composée de deux plateformes de lancement et conçue pour tirer des missiles antichars russes Kornet, appelée "Thar Allah" (la vengeance d'Allah).

Ce système a la particularité de toucher sa cible avec précision, de jour comme de nuit et d'être facile à manoeuvrer.

Missiles non guidés

Le parti dispose de différents types de missiles non guidés, dont les lance-roquettes multiples BM-21 "Grad".

Dans un rapport daté de 2018, le CSIS (Center for Strategic and International Studies) à Washington indique que le Hezbollah possède d'autres modèles de roquettes Katioucha, ainsi que des lance-roquettes multiples iraniens Fajr 3 d'une portée de 43 km, et Fajr 5 d'une portée de 75 km, ainsi que des roquettes Raad, d'une portée de 60 et 70 km.

Missiles sol-mer

Le Hezbollah dispose de missiles antinavires qu'il avait utilisés lors de la guerre de 2006, lorsqu'il avait attaqué un navire israélien au large de Beyrouth, le INS Hanit.

En 2019, le parti a diffusé des vidéos montrant que le parti possédait des missiles antinavires chinois C-802 et C-704.

Le Hezbollah disposerait également de missiles plus perfectionnés qu'il avait menacé d'utiliser contre les plateformes gazières et navires israéliens en Méditerranée. Parmi eux, figure le Yakhont russe, d'une portée de 300 km selon le CSIS.

Missiles anti-aériens

Le Hezbollah a fait usage au cours des derniers affrontements dans le sud du Liban de missiles sol-air contre les drones israéliens.

Drones

Le parti pro-iranien possède différents types de drones, qu'il utilise pour la reconnaissance ou l'attaque, dont des drones suicide employés lors des derniers affrontements.

Partager cet article