08.10.23
13:08

Hong Kong relève le niveau d'alerte du typhon Koinu

Les autorités de Hong Kong ont relevé dimanche le niveau d'alerte du typhon Koinu, un mois après le passage du super typhon Saola, qui avait été suivi par les pires précipitations jamais enregistrées depuis le début des relevés en 1884. 

Dimanche, l'observatoire météorologique de Hong Kong a mis en garde contre des vents violents et de fortes pluies au moment où Koinu se situait à moins de 100 kilomètres au sud de la ville.

L'alerte "T8" du système d'alerte de Hong Kong, qui est émise dès que la vitesse des vents soutenus atteint 117 km/h, a ainsi été lancée. 

Des vents d'environ 145 km/h ont déjà été enregistrés.  

Le typhon "Koinu sera au plus près de Hong Kong ce soir et passera à environ 70 kilomètres au sud" de la ville, a déclaré l'observatoire de Hong Kong, qui a conseillé à la population d'éviter les zones de faible altitude en cas de tempête.

L'observatoire a ajouté qu'il évaluerait la nécessité de relever encore l'alerte en fonction de la vitesse des vents.

Des écoles, des crèches, des terminaux de marchandise, des ferries et des bus ont annoncé la suspension de leurs activités pour la journée ou l'après-midi. 

Environ 90 vols ont été annulés et 130 autres retardés au cours de la journée en raison de cette situation météorologique, selon les autorités de l'aéroport de la ville.

Le gouvernement de Hong Kong a aussi fait état d'arbres arrachés et de deux personnes blessées par le typhon dimanche après-midi.

Avant de se diriger vers Hong Kong, Koinu a touché l'île voisine de Taïwan, provoquant des pluies torrentielles et des vents records. Il a fait au moins un mort et privé des centaines de milliers de foyers d'électricité.

Le passage du typhon Koinu survient un mois après celui du super typhon Saola, pour lequel l'alerte maximale T10 avait été émise à Hong Kong. 

Une semaine après Saola, Hong Kong avait été touchée par les pires précipitations jamais enregistrées depuis le début des relevés en 1884, submergeant des rues et des stations de métro et contraignant les écoles à fermer. 

Le sud de la Chine est fréquemment frappé pendant l'été et l'automne par des typhons qui se forment dans les océans chauds, à l'est des Philippines, et se dirigent ensuite vers l'ouest.

Les experts soulignent que le changement climatique a rendu plus difficile de prévoir la trajectoire des tempêtes tropicales, tout en augmentant leur intensité, entraînant de fortes pluies ou des crues soudaines.

Partager cet article