26.09.23
06:43

Mathieu Michel veut mettre fin à la surpopulation carcérale d'ici 2030

Le secrétaire d’État à la Régie des bâtiments, Mathieu Michel (MR), donne un objectif ambitieux de mettre fin à la surpopulation carcérale d’ici 2030, alors que toutes les prisons du pays sont en grève pour la deuxième journée consécutive. 

Les gardiens de prison sont mécontents. En effet, la plupart des bâtiments pénitentiaires sont vétustes. À cela, s'ajoute le manque criant de places. Mathieu Michel assure que ces critiques sont entendues et comprises. “Notre objectif est de mettre en place des projets qui permettront d’atteindre d’ici 2030 une couverture suffisante permettant de mettre fin à la surpopulation carcérale”, explique le secrétaire d'État. 

Il existe différents types d’investissements, détaille-t-il. D'abord, des dépenses pour la construction de nouveaux centres pénitentiaires. Il argumente que 624 places vont être créées à Leopoldsburg et Vresse-sur-Semois. Ensuite, la mise en conformité et la rénovation des prisons existantes représentent le second type d'investissement, pour lesquelles 80 millions ont été dégagés sur les trois dernières années. Enfin, la dernière catégorie de dépense concerne l'entretien des prisons qui ne dépend pas de la Régie des bâtiments, mais du SPF Justice qui occupe les lieux. 

Partager cet article