26.08.23
11:54

Lancement de la mission Crew-7 de SpaceX et la Nasa vers l'ISS

La NASA et SpaceX ont envoyé samedi quatre astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) à bord de la capsule Dragon de SpaceX, après une première tentative annulée la veille.

La capsule Dragon, emportée par une fusée Falcon 9, a décollé à 3h27 (7h27 GMT) du Centre spatial Kennedy en Floride, avec à bord l'équipe de la mission baptisée "Crew-7", devant environ 10.000 personnes.

La mission est commandée par l'Américaine Jasmin Moghbeli et inclut le Danois Andreas Mogensen, le Japonais Satoshi Furukawa et le Russe Konstantin Borissov.

"Nous avons décollé", a annoncé la NASA sur X (ex-Twitter), et on a pu ensuite entendre des acclamations provenant de la salle de contrôle lorsque la capsule s'est détachée de la fusée.

"Nous sommes peut-être de quatre pays différents, mais nous sommes une équipe unie avec une mission commune", a déclaré Jasmin Moghbeli après la séparation.

Le décollage devait initialement avoir lieu vendredi, mais avait été décalé afin d'examiner un composant de la capsule Dragon.

 

"Regarder notre planète d'en haut"

 

C'est le premier voyage dans l'espace de Konstantin Borissov et de Jasmin Moghbeli.

"Ce dont j'ai le plus hâte, c'est de regarder notre planète d'en haut", a déclaré lors d'une conférence de presse le mois dernier cette dernière, diplômée du MIT et d'origine iranienne. "Tous ceux à qui j'ai parlé ayant déjà volé ont dit qu'il s'agissait d'un point de vue qui change la vie." 

Voler dans l'espace "est quelque chose que j'ai voulu faire pour aussi longtemps que je me souvienne", avait également déclaré cette pilote d'essai de la marine américaine.

Konstantin Borissov a lui affirmé avoir hâte de vivre "cette aventure" après un "entraînement très intense". 

Il s'agit de la septième mission de rotation régulière d'équipage opérée par SpaceX, l'entreprise du milliardaire Elon Musk, pour la Nasa.

La NASA paye SpaceX pour ce service qui a permis de réduire la dépendance vis-à-vis de la Russie pour emmener des équipages vers la Station spatiale internationale, depuis l'arrêt des vols de la navette spatiale américaine en 2011.

La Nasa a également passé contrat avec Boeing pour le développement d'un deuxième moyen de transport américain jusqu'à l'ISS. Mais le programme de Boeing a subi un nombre incalculable de retards, et le premier vol test habité n'est maintenant prévu qu'après mars 2024. 

 

Coopération spatiale Washington-Moscou 

 

Konstantin Borissov sera le troisième Russe à voyager à bord d'une capsule Dragon de SpaceX, propulsée par une fusée Falcon 9.

Malgré des tensions diplomatiques à leur comble entre Washington et Moscou depuis le début de la guerre en Ukraine, la collaboration entre les agences spatiales américaine et russe se poursuit dans l'ISS -- l'un des rares sujets de coopération encore en cours entre les deux pays.

Au terme d'un trajet d'environ une journée, l'équipage arrivera à la Station spatiale internationale. Il restera environ six mois à bord de ce laboratoire volant, où il réalisera de multiples expériences scientifiques.

Ils recueilleront notamment des échantillons à l'extérieur de la capsule pour voir si celle-ci relâche dans l'espace des micro-organismes à travers son système d'aération, et si ceux-ci peuvent survivre et se reproduire dans l'espace.

Quelques jours après l'arrivée de Crew-7, l'équipage de la mission Crew-6 quittera la station pour regagner la Terre.

La station a commencé à être construite en 1998, et est habitée sans interruption par un équipage international depuis 2001. 

Il est prévu qu'elle continue à opérer jusqu'à au moins 2030, après quoi elle sera programmée pour revenir vers la Terre et s'écraser dans l'océan. Plusieurs compagnies privées travaillent actuellement sur des projets de stations spatiales commerciales pour la remplacer.

Partager cet article

En lien avec l'article