27.07.23
10:30

Un ex-agent américain assure que son gouvernement a récupéré les restes d'un ovni

Nous ne sommes pas seuls dans l'univers, et les autorités dissimulent les preuves de l'existence d'extraterrestres, y compris les débris d'un objet non identifié, a affirmé devant une commission du Congrès américain un ancien officier de renseignement.

David Grusch a assuré mercredi être "absolument" persuadé que les Etats-Unis sont en possession d'un ovni, désormais désigné comme un "phénomène anormal non identifié" ("UAP") par les autorités américaines et même de restes de ses opérateurs. 

"Dans le cadre de mes fonctions, j'ai appris qu'il existait un programme (...) visant à récupérer les restes d'un appareil non identifié et de l'analyser", pour comprendre son fonctionnement.

"J'ai pris la décision, en me fondant sur les données que j'ai recueillies, d'en faire part à ma hiérarchie et à plusieurs membres de l'inspection générale et de devenir lanceur d'alerte".

L'ancien agent, pressé de questions pendant cette audition, a indiqué ne pas pouvoir livrer de détails supplémentaires en public, s'agissant d'informations classifiées. Selon lui, le gouvernement américain cache des informations au public, mais aussi au Congrès. Il a assuré avoir pu interroger "personnellement" des individus ayant eu une connaissance directe de l'existence de cet objet volant non terrestre. 

"Ce témoignage est fondé sur des informations qui m'ont été transmises par des individus dont les antécédents de légitimité et de services rendus à ce pays sont connus et beaucoup ont partagé avec moi des preuves convaincantes, sous forme de photographies, de documents officiels et de témoignages oraux couverts par le secret", a-t-il encore déclaré.

 "Aucune preuve crédible" détectée

L'ancien officier du renseignement militaire était interrogé par une commission de la Chambre des représentants s'attachant aux questions de sécurité nationale, de même que deux anciens pilotes qui disent avoir observé des phénomènes anormaux.

L'élu républicain Tim Burchett a apporté son soutien aux trois hommes, assurant qu'il était temps de lever le voile de secret sur cette affaire. 

Interrogé sur la possibilité de l'existence de vie extraterrestre, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, rattaché à la Maison Blanche, a déclaré mercredi ne pas avoir de position sur la question.

"Nous estimons qu'il existe des phénomènes anormaux non identifiés qui ont été évoqués et rapportés par des pilotes de la marine et l'armée de l'air", a déclaré John Kirby, ajoutant: "nous n'avons pas les réponses sur ce que constituent ces phénomènes".

Le responsable du service du Pentagone chargé d'enquêter sur ces phénomènes et les risques qu'ils posent pour la sécurité nationale avait assuré en avril qu'aucun signe d'activité extraterrestre n'avait été recensé. 

Le bureau "n'a détecté aucune preuve crédible d'une activité extraterrestre, de technologie non terrestre ou d'objets défiant les lois de la physique", avait assuré Sean Kirkpatrick.

Le gouvernement américain prend toutefois au sérieux ces phénomènes et la Nasa a récemment appelé à davantage d'efforts pour les étudier scientifiquement, tout comme le Pentagone, qui s'inquiète de possibles activités d'espionnage… chinoises.

 

AFP

Partager cet article