05.06.23
06:42

L'Antwerp champion de Belgique en coiffant l'Union et Genk sur le fil

Sacré au bout du suspense ! L'Antwerp a décroché le cinquième titre de champion de Belgique de son histoire, le premier depuis 66 ans, en coiffant sur le fil le RC Genk et l'Union Saint-Gilloise, dimanche.

Grâce à son match nul (2-2) à Genk, le plus ancien club de Belgique -le "Great Old"- réussit ainsi le doublé après avoir remporté la Coupe en mai dernier.

Les supporters des trois clubs sont passés par toutes les émotions se voyant à tour de rôle décrocher le titre lors de cette 6e et dernière journée des play-offs au scénario irrespirable.

Alors qu'à l'entame de ces 90 dernières minutes de la saison, l'Antwerp était en tête (46 points) devant l'Union Saint-Gilloise (avec le même nombre de points) et le RC Genk (45), à 120 secondes du terme de la compétition, c'est l'Union qui était en passe de monter sur le trône de Belgique. 

A la 88e, les Bruxellois menaient 1-0 face au Club de Bruges tandis que Genk dominait l'Antwerp 2-1.

Rejointe puis finalement dépassée (1-2 puis 1-3) par Bruges, l'Union perdait alors ses illusions en deux minutes.

Genk se voyait à son tour décrocher les lauriers à domicile devant des supporteurs euphoriques mais un but de l'Anversois Toby Alderweireld dans les dernières secondes offrait le point du titre à l'Antwerp (2-2) !

Du jamais vu dans l'histoire de la Pro League. Au classement final, l'Antwerp totalise 47 points pour 46 à l'Union et Genk.

Quelques heures après avoir décroché le titre de champions de Belgique, les joueurs de l'Antwerp ont reçu leur trophée, au Bosuil, dans une ambiance de folie. Un trophée qui a d'ailleurs terminé la soirée en deux morceaux.

trophée jupiler pro league cassé

trophée jupiler pro league cassé 2

Pas automatiquement en poules de C1

Seul bémol pour les hommes de Mark Van Bommel, leur sacre ne les qualifie pas automatiquement pour la phase des poules de la Ligue des champions, une première depuis 2012 pour le champion de Belgique, en raison du coefficient UEFA insuffisant des clubs du plat pays.

Après treize saisons passées en D2, le club anversois avait retrouvé la première division il y a six ans. Le dernier club belge à avoir disputé une finale de Coupe d'Europe (la C2 en 1993), retrouve ses lettres de noblesse pendant que d'autres clubs historiques du championnat de Belgique, Anderlecht et le Standard de Liège, connaissent d'importantes difficultés financières et sportives ces dernières saisons.

Le club, propriété de l'homme d'affaires Paul Gheysens, est redevenu une tête de gondole grâce à la fortune de ce dernier qui a notamment permis de recruter au dernier mercato les internationaux (néerlandais) Vincent Janssen et (belge) Toby Alderweireld. C'est d'ailleurs ce dernier qui a inscrit le but du titre d'une lourde frappe des 20 mètres dimanche.

"J'ai vécu beaucoup d'émotions dans ma carrière mais celle-ci dépasse tout", a déclaré l'ancien joueur de l'Ajax et de Tottenham.

"J'ai l'impression que tout le monde est contre l'Antwerp et j'aime ça. Cela rend la chose encore plus belle", avait déclaré l'entraîneur Mark van Bommel avant la rencontre.

Les observateurs louaient effectivement davantage le jeu vertical de l'Union ou le pressing haut de Genk, en constatant le style plus attentiste (ou réaliste) des hommes de l'ex-international Oranje.

Pour l'Union, la frustration est énorme. L'an passé déjà le club de Saint-Gilles était passé près du titre, coiffé de justesse par le Club de Bruges, un an après avoir retrouvé l'élite. Le dernier titre de la Vielle Dame remonte à 1935.

Le club, dont le propriétaire est aussi celui de Brighton en Angleterre, devra encore attendre au moins une saison.

 

Partager cet article