23.01.23
13:55

Ukraine: un responsable russe à Soledar, deux villages capturés par les Russes

Un dirigeant de l'occupation russe de l'est de l'Ukraine, Denis Pouchiline, s'est affiché à Soledar, ville dont Moscou a revendiqué la capture il y a plus d'une semaine, et dont Kiev n'a jusqu'ici pas reconnu la perte.

Les séparatistes ont par ailleurs annoncé lundi la capture de deux villages, Krasnopolivka et Dvouretchié, situés près de Soledar.

S'exprimant lundi à la télévision russe, au lendemain de son déplacement à Soledar, M. Pouchiline a confirmé que "la ville est détruite" et qu'il ne restait "quasiment plus de bâtiments entiers".

Selon l'armée russe, la conquête de cette cité est une étape pour encercler Bakhmout, que Moscou cherche à conquérir depuis l'été et où les deux camps sont engagés dans une bataille féroce.

Selon M. Pouchiline, les combats s'y "intensifient", et les troupes russes "avancent". Il a affirmé que des unités du groupe paramilitaire Wagner contrôlaient désormais des hauteurs stratégiques à proximité.

"La situation reste assez difficile, mais nos unités avancent presque partout", a-t-il encore indiqué, relevant pour autant un "transfert massif" de troupes ukrainiennes en direction de Bakhmout.

Dimanche soir, M. Pouchiline avait diffusé une vidéo le montrant, selon lui à Soledar, au milieu d'immeubles à la façade noircie et aux vitres soufflées.

"Il fallait comprendre s'il y avait nécessité d'y déployer des points d'aide humanitaire", y disait-il.

Selon lui, "il reste très peu d'habitants" dans cette ville de quelque 11.000 âmes avant la guerre, située au nord de Bakhmout.

La capture de Soledar avait été annoncée le 13 janvier par l'armée russe, qui a, fait rare, reconnu le rôle déterminant des mercenaires de Wagner dans cette bataille.

Le chef du groupe paramilitaire, Evguéni Prigojine, s'était déjà affiché aux côtés de ses hommes dans une vidéo, tournée selon lui à l'intérieur des célèbres mines de sel de la ville.

L'Ukraine n'a jusqu'à présent pas reconnu officiellement la perte de Soledar, affirmant continuer de combattre dans sa partie occidentale. Lundi encore, l'administration régionale relevait des "hostilités actives près de Bakhmout et Soledar", sans détailler.

"Les hommes de Wagner qui nous ont accompagnés pendant le voyage nous ont dit à quel point les batailles ont été sanglantes ici", a encore indiqué M. Pouchiline.

 

AFP

Partager cet article