23.01.23
17:24

Ski: les syndicats des remontées mécaniques françaises déposent un préavis de grève illimité pour février

Alors que la Confédération générale du travail (CGT) a déjà déposé un préavis de grève illimitée à partir du 31 janvier, RMC indique ce lundi que la Force ouvrière remontées mécaniques a décidé de suivre ce mouvement. A eux deux, ces syndicats ont obtenu près de 98% des voix aux dernières élections sur le secteur des remontées mécaniques qui fait travailler quelque 17.000 saisonniers en France - FO étant le premier avec 53,5% des voix, contre 44% pour la CGT.

Les syndicats ont décidé de frapper fort en février car les revendications "seront mieux entendues lors de cette période" de vacances. En effet, les Français de métropole seront en congés du 4 février au 6 mars, selon les zones.

d

Les Belges, quant à eux, seront en vacances de Carnaval du lundi 20 février 2023 au vendredi 3 mars 2023. 

Les syndicats français indiquent toutefois que la grève ne devrait pas être effective durant chaque jour du mois de février. Les dates ciblées devraient correspondre à celles choisies par l'intersyndicale au niveau national.

Actuellement, on sait que les syndicats appellent l’ensemble des militants à la grève et à la mobilisation le mardi 31 janvier 2023 pour aboutir au retrait de la réforme des retraites.

Pour rappel, le 19 janvier dernier, c’est plus d'un million de Français qui se sont mobilisés pour dire non à la réforme des retraites du gouvernement Macron.

Cependant, les travailleurs des remontées mécaniques demandent également une revalorisation salariale et une assurance-chômage adaptée aux saisonniers.

Bien qu'"illimité", le préavis de grève déposé lundi par FO ne signifie pas que les employés des remontées mécaniques ne reprendront pas le travail au terme de cette deuxième journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites, a précisé à l'AFP Eric Becker, secrétaire général FO des remontées mécaniques et saisonniers.

"Les remontées fonctionneront normalement à partir du lendemain: nous ne voulons pas fragiliser encore des entreprises déjà en difficulté", a-t-il indiqué. 

"Ce préavis illimité" vise, selon lui, à respecter les délais légaux pour "permettre aux saisonniers de participer à la prochaine journée de mobilisation contre la réforme des retraites, qui devrait être décidée pour un jour de février".

Des actions sont également à prévoir lors de la Coupe du monde de ski à Courchevel et Méribel les 16 et 20 mars.

Partager cet article

En lien avec l'article