08.12.22
14:50

La Cour constitutionnelle suspend un traité qui aurait permis le retour d'un otage belge détenu en Iran

Alors qu'Olivier Vandecasteele est retenu sans aucune raison en Iran depuis le 24 février dernier, on apprend ce jeudi que la Cour constitutionnelle a suspendu un traité qui aurait permis la libération de l'otage belge. En raison de blocage, l'Etat belge n'est plus en mesure de réaliser un échange de prisonniers entre l'Iran et la Belgique.

L'organisation d'opposition iranienne National Council of Resistance of Iran a en effet fait les démarches judiciaires nécessaires pour bloquer le traité autorisant l'échange de détenus entre les deux nations.

La Cour constitutionnelle se laisse un délai de trois mois pour prendre une décision finale.

Près de 300 jours que ce travailleur humanitaire belge de 41 ans est otage. 9 mois qu'il est détenu dans des conditions presque inhumaines. Le 30 novembre, il annonçait avoir entamé une grève de la faim. Dans quel état il est ? Comment il en est arrivé là ? Pourquoi il en est là ?

Olivier Van Steirtegem, ami proche d’Olivier Vandecasteele, était notre invité le 30 novembre dans Premiers sur l'info.

Partager cet article