26.11.22
11:27

"La guerre se transforme, c'est maintenant que les temps vont devenir durs"

La Belgique était l'un des seuls pays de l'Union européenne (comme Chypre ou la Hongrie) à ne pas encore avoir envoyé de ministre en Ukraine depuis le début du conflit.

C'est désormais chose faite puisque le Premier ministre, Alexander De Croo et Hadja Lahbib, ministre des Affaires Etrangères sont arrivés à Kiev.

Ils ont emmené avec eux une nouvelle enveloppe d'aide à l'Ukraine d'un montant de 37,4 millions d’euros qui englobe un appui militaire supplémentaire et le déclenchement du programme B-FAST  (Belgian First Aid and Support Team) qui permettra un apport en générateurs, kits de soins, kits hygiéniques, assainissement de l'eau ainsi qu'un soutien à la reconstruction d'infrastructures.

Hadja Lahbib et Alexander De Croo nous parle des raisons d'un tel déplacement et de ces nouvelles aides dans une interview partagée par nos confrères de la RTBF

L'aide belge en Ukraine

Depuis le début de la guerre la Belgique a libéré un total de 221,7 millions d’euros en faveur de l’Ukraine :

  • 145 millions d’euros d’appui militaire ;
  • 76,7 millions d’euros d’aides civiles (59,7 millions d’euros d’aide humanitaire dont 9,8 millions d’euros via B-FAST, 6,4 millions d’euros pour les droits humains et la lutte contre l’impunité et 10,6 millions d’euros en faveur de la résilience et de la reconstruction).


Hier, le Conseil des ministres a approuvé une enveloppe de 23,2 millions d'euros incluant notamment des fonds pour la reconstruction des infrastructures, un programme d'aide humanitaire via B-FAST, l'UNICEF et le Programme alimentaire mondial.

 

Images: RTBF

Partager cet article

En lien avec l'article