12.10.22
20:33

Bruges se qualifie pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions

Il suffisait d'un match nul pour envoyer les Brugeois en huitième de finale de la Ligue des Champions. La Belgique attendait cela depuis sept ans. Ce mercredi, le Club Bruges est devenue la première équipe du Royaume depuis Gand à se qualifier pour les huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes, rappellent nos collègues de la DH.

A Madrid, les Belges ont su garder leur sang froid pour décrocher une égalité, ce qui suffit pour les qualifier en 1/8 et ce, malgré qu'ils ont été réduits à 10 les dernières minutes.

Trois victoires, un nul, aucun but encaissé, l'impressionnant parcours de la formation belge s'est concrétisé par une qualification, plutôt inattendue dans un groupe relevé avec l'Atlético, Porto et Leverkusen.

Vainqueurs 2-0 chez eux la semaine dernière, les Belges ont encore posé des problèmes à des Madrilènes incapables de trouver la faille face à une défense de fer et un gardien impérial, le Belge Simon Mignolet.

Les hommes de Diego Simeone voient leur chances de qualification se réduire avec seulement quatre points avant les deux dernières journées.

Ils ont pourtant énormément tenté à l'image d'Antoine Griezmann. Transféré définitivement par le FC Barcelone à l'Atlético lundi et ainsi libéré de l'imbroglio contractuel qui limitait son temps de jeu, le Français a enchaîné une troisième titularisation consécutive. 

L'international français s'est rapidement mis en évidence en récupérant un ballon, mais sa frappe dans un angle fermé a été repoussée par Mignolet (13e).

Griezmann a aussi initié une très belle action madrilène. Après un une-deux entre le Français et Angel Correa, ce dernier s'est appuyé sur Koke avant de choisir de frapper au but sans succès alors qu'il aurait pu servir à nouveau Griezmann dans la surface (20e).

Les Colchoneros ont cru ouvrir le score peu après, mais le but de Saul Niguez a été annulé par l'arbitre pour une position de hors-jeu de Correa au départ de l'action (23e).

Décidément dans tous les bons coups, Griezmann a tenté une tête puissante que Mignolet a magistralement boxée (25e). 

D'une relance rapide à la main, le gardien belge a été à l'origine d'un contre éclair de son équipe, stoppé par une faute de Tahuel Molina sur Tajon Buchanan. Le penalty d'abord accordé par l'arbitre a finalement été annulé après recours à la VAR (45e), le Canadien de Bruges ayant commis le premier une faute sur l'Argentin.

En seconde période, l'Atlético s'est vu refuser un nouveau but pour un hors-jeu de Correa (47e). L'Argentin avait récupéré la balle après une demi-volée de Griezmann repoussée par Mignolet. Le Français a tenté ensuite de lober sans succès le gardien belge (49e).

Malgré l'entrée d'Alvaro Morata à l'heure de jeu, les Rojiblancos n'ont jamais réussi à trouver la faille, face à des Belges pourtant réduits à 10 après l'exclusion de leur attaquant Kamal Sowah.  

Mignolet, impérial, a ensuite repoussé... du visage une reprise en pivot de Morata (88e), puis du genou une autre tentative de l'international espagnol (90+1). 

Partager cet article