06.10.22
17:28

Arrêt imprévu de Doel 2: "la sécurité d'approvisionnement n'est pas menacée"

Après Tihange 3, c'était au tour de Doel 2 d'être à l'arrêt aujourd'hui. Engie, le propriétaire du réacteur nucléaire, a fait état d'une indisponibilité d'un seul jour. Mais on sait qu'après un problème technique, c'est souvent ce délai qui est annoncé au marché, annoncent nos collègues de La Libre.

"On ne peut pas exclure que l'indisponibilité soit plus longue, a d'ailleurs confirmé Anne-Sophie Hugé, porte-parole d'Engie. Mais pour le moment, c'est notre estimation".

"C'est un imprévu mais la Belgique dispose d'une capacité d'énergie renouvelable et c'est notamment les panneaux solaires qui reprennent le relai. Donc la sécurité d'approvisionnement aujourd'hui et dans les jours qui viennent n'est pas menacée",

a rassuré Tinne Van der Straeten, ministre de l'Energie (Groen) à notre micro.

Doel 2 s'est arrêté automatiquement, suite à une baisse de puissance dans le réacteur. "Une barre de contrôle est descendue, ce qui a provoqué la baisse de puissance dans le réacteur, explique Anne-Sophie Hugé. L'arrêt automatique a eu lieu conformément à la procédure". C'est un court-circuit dans la salle de commandes qui a provoqué la chute inopinée de la barre de contrôle, précise la porte-parole d'Engie.

Le réacteur sera redémarré samedi matin.

Partager cet article