29.09.22
15:16

Pas de vaccination obligatoire contre le Covid pour entrer au Qatar pendant la Coupe du monde

La vaccination contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire pour les participants et les spectateurs du Mondial-2022 au Qatar, qui devront toutefois présenter un test négatif pour se rendre dans le pays, ont annoncé les autorités de l'émirat jeudi.

"Les personnes arrivant au Qatar ne sont pas tenues d'effectuer une quarantaine, quel que soit leur statut vaccinal ou leur pays d'origine", ont précisé le ministère de la Santé Publique et le Comité suprême d'organisation de la Coupe du monde de foot (20 novembre-18 décembre).

Cette épreuve constitue le premier événement sportif mondial majeur ouvert au public depuis le début de la pandémie en 2020, et plus d'un million de spectateurs sont attendus dans le petit émirat.

Au comptoir d'enregistrement de leur aéroport de départ, les participants et les visiteurs étrangers âgés de six ans et plus devront par contre présenter un résultat négatif de moins de 48h avant l'heure de départ pour un test PCR et de moins de 24h pour un test antigénique. 

Par la suite, il ne sera plus nécessaire d'effectuer de test, sauf en cas de symptômes ou de contact proche avec un malade.

Les Qataris et les résidents du Qatar, eux, ne seront pas tenus d'être testés avant leur départ pour l'émirat mais uniquement dans les 24h suivant leur arrivée.

Toute personne testée positive pendant le tournoi devra s'isoler à l'hôtel ou à domicile pendant cinq jours puis porter un masque pendant cinq autres jours.

 

Des "bulles" pas exclues 

Parmi les participants, les cas contacts proches seront testés à J+1 uniquement s'ils sont immunisés, tous les jours pendant 7 jours s'ils ne le sont pas (c'est-à-dire vaccinés de manière incomplète ou remis d'un Covid depuis plus de 18 mois).

En attendant le résultat de leur test, les cas contacts pourront continuer à participer aux activités en extérieur, comme les entraînements et les matchs, mais ils devront se déplacer seuls.

En cas de +cluster+, la décision d'autoriser le groupe concerné à participer sera prise par un panel d'experts.

La mise en place de "bulles sanitaires" pour les participants n'est pas non plus exclue, si nécessaire.

Pour les visiteurs non immunisés, un seul test à J+1 est prévu pour les cas contacts, complété par le port du masque pendant 10 jours.

Pour tous, le port du masque sera obligatoire dans les transports publics et dans les établissements de santé, recommandé seulement dans les huit stades de la compétition. Pour les participants, il le sera dans les transports privés.

 

Application à télécharger 

Les visiteurs de plus de 18 ans devront également télécharger l'application de traçage Ehteraz, requise pour pénétrer dans les lieux publics fermés comme le métro ou les centres commerciaux, ce qui pourrait provoquer des "files d'attente", selon un consultant pour une chaîne d'hôtels au Qatar.

Cette application ne sera pas vérifiée, par contre, à l'entrée des stades.

Le Ministère de la Santé Publique indique que ces règles pourront être modifiées en cas de "changement préjudiciable de l'épidémiologie", alors que la situation liée au Covid-19 est actuellement considérée sous contrôle.

Les organisateurs ont aussi précisé que "les soins de santé d'urgence" seraient "fournis gratuitement dans les hôpitaux publics pour les titulaires de la carte Hayya", qui fera office de billet de match et de visa pour le Qatar.

L'ensemble des hôpitaux, centres médicaux, cliniques et pharmacies privés ou publics du pays seront accessibles aux visiteurs. 

En tout, trois millions de billets étaient disponibles pour le grand public et les partenaires du tournoi.

Plus d'un million de spectateurs sont attendus dans l'émirat sur les 29 jours que durera le Mondial-2022, dont 350.000 en même temps le week-end du 26-27 novembre, selon des estimations.

Compte tenu du nombre réduit de logements disponibles, seuls les spectateurs munis de billets pourront entrer au Qatar à partir du 1er novembre, accompagnés s'ils le souhaitent de trois invités maximum.

Partager cet article

En lien avec l'article