29.09.22
09:15

Est-ce du mépris de classe?

L'écologie imposée d’en haut et à marche forcée fait bouillir la cocotte-minute dans les communes bruxelloises.

Alors oui et trois fois oui : il faut rendre les grandes villes, dont Bruxelles évidemment, plus vivable, plus respirable.

Mais ça doit se faire dans le dialogue et la discussion.

Partager cet article