15.09.22
08:41

Semaine de la mobilité : les crises impactent-elles vraiment nos habitudes ?

La semaine de la mobilité démarre ce vendredi ! Comme chaque année, la journée sans voiture en sera l’un des marqueurs phares. Tiens tiens… qui se souvient que c’est à la crise pétrolière de 1973 que l’on doit ce rendez-vous annuel ? A l’époque, on parlait déjà de « changement notoire » dans les comportements mobilité des citoyens : on roulait moins vite, on prenait davantage le vélo ou le cheval. Il a suffi que les prix de l’essence se stabilisent pour que les belges se ruent sur leur voiture adorée. Depuis la crise du Covid, on croit entrevoir les prémisses d’un changement pérenne. Ce matin, une enquête publiée par Tempo-Team en collaboration avec la KULeuven nous apprend que près de 6 travailleurs sur 10 utilisent régulièrement leur voiture pour aller travailler, soit autant qu’avant le Covid. Grosso modo, on peut dire que rien n’a changé. La crise énergétique sera-t-elle différente ? Peut-on vraiment parler de "changement", de "prise de conscience"? Les mobilités alternatives ne sont-elles pas vouées à rester des "services" mis à disposition de consommateurs qui restent attachés à leur voiture? Covid, Ukraine, crise économique... Rien n'y fait: on ne change pas nos comportements. La crise énergétique pourrait-elle constituer un vrai tournant?

Invités:  

  • Caroline Deuse, experte mobilité – Mob Box
  • Olivier Marcq, expert en mobilité (RH) - Acerta 

Chroniqueurs :

  • Bruno Wattenbergh, éditorialiste éco LN24
  • Cédric Godard, journaliste digital LN24
  • Youna Marette, activiste pour la justice climatique et sociale

 

Partager cet article