07.09.22
06:25

Vers une campagne de rappel anti-Covid annuelle aux Etats-Unis

Sauf en cas d'évolution trop rapide du virus, les autorités sanitaires américaines ont déclaré mardi souhaiter ne mener à l'avenir qu'une seule campagne de rappel anti-Covid par an, sur le modèle de la vaccination contre la grippe.

Les Etats-Unis ont autorisé la semaine dernière la nouvelle version des vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et de Moderna visant le variant Omicron, et plus spécifiquement les lignages BA.4 et BA.5 actuellement en circulation dans le pays.

Les doses ont déjà commencé à être distribuées, afin que la vaste campagne de rappel planifiée par le gouvernement pour contenir une éventuelle nouvelle vague cet hiver puisse commencer dès cette semaine.

Sauf si un variant "très différent" émerge soudainement, "nous allons probablement nous diriger vers une cadence de vaccination similaire à celle de la vaccination annuelle contre la grippe, avec des doses de rappel anti-Covid actualisées pour coller à la dernière souche en circulation", a déclaré lors d'une conférence de presse le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche. 

Cette perspective pourrait aider à ce que les rappels soient mieux acceptés, alors que seulement la moitié des personnes éligibles ont fait leur première dose de rappel aux Etats-Unis.

Toutefois, les populations fragiles, par exemple les personnes âgées ou immunodéprimées, pourraient avoir besoin de rappels plus fréquents, a précisé M. Fauci.

Si les deux dernières saisons hivernales ont été synonymes d'importantes vagues de cas et de décès, "cela n'a pas à être à nouveau le cas cette année", a déclaré Joe Biden dans un communiqué publié plus tard. "Si vous avez 12 ans et plus, allez recevoir votre rappel contre le Covid-19 cet automne", a ajouté le président américain.

 

Deux bras, deux vaccins

Les Américains sont encouragés à réaliser leur vaccin contre la grippe en même temps. 

"Je pense vraiment que c'est la raison pour laquelle Dieu nous a donné deux bras, un pour le vaccin anti-grippe, et un pour le vaccin anti-Covid", a déclaré Ashish Jha, qui coordonne l'action de l'exécutif américain contre le coronavirus.

"Nous nous attendons à ce que des millions de personnes reçoivent leur injection ce mois-ci", a-t-il ajouté. 

Selon le ministre de la Santé Xavier Becerra, plus de 90% des Américains vivront à moins de 8 kilomètres d'un lieu de vaccination d'ici la fin de la semaine. 

Le rappel ciblant Omicron de Pfizer a été autorisé pour toutes les personnes de plus de 12 ans, et à partir de 18 ans pour celui de Moderna. Il doit être réalisé au moins deux mois après une dose précédente. 

Les variants BA.4 et BA.5 représentent actuellement plus de 99% des quelque 80.000 nouvelles infections quotidiennes aux Etats-Unis. 

Selon des projections, environ 100.000 hospitalisations et 9.000 morts pourraient être évitées si les rappels anti-Covid étaient réalisés en même proportion que ceux contre la grippe cet automne, a souligné la directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), Rochelle Walensky.

 

AFP

Partager cet article